Le territoire : ceux qui en parlent et... ceux qui le défendent !

Novembre 2015
Novembre 2015

« l'Avenir de notre territoire ! ». Pour certains candidats à la candidature, c'est une simple posture opportunément adoptée au moment des investitures, mais cela reste un slogan creux, si l'on en juge à leur activité et à leurs résultats...

 

En ce qui me concerne, conseiller régional depuis 2003, je me suis mis au service de tous nos concitoyens d'abord dans un contexte difficile avec une majorité de gauche, souvent sectaire, jusqu'en décembre dernier à la Région.

 

Néanmoins, durant ces années, j'ai participé à la finalisation de plusieurs

projets importants comme la suppression des passages à niveau de la gare de Franconville, le financement de la reconstruction du gymnase du lycée Van Gogh et la restructuration de la gare SNCF à Ermont, la reconstruction/extension du lycée Louis-Armand à Eaubonne,....

 

Je suis également l'un des principaux acteurs de la prise de conscience par l'État de la nécessité de créer un bretelle d'accès à l'A15 au niveau de la sortie « Moulin de Sannois » dans le sens province-Paris, afin d'éviter que les 250 camions/jour qui véhiculeront les 760 000 m3 de matériaux divers permettant le remblaiement de la carrière « Placoplatre » de Cormeilles-en-Parisis, traversent Sannois et Franconville.

 

C'est à la suite d'une lettre que j'ai adressée au Préfet du Val d'Oise que s'est tenue en sous-préfecture d'Argenteuil au mois de juillet une réunion de tous les acteurs de ce dossier à l'issue de laquelle une solution de financement semble avoir été trouvée... Reste à concrétiser, j'y veillerai.

 

Enfin, durant mon mandat de député, entre 2007 et 2012, loin d'avoir déserté les enjeux locaux, j'ai soutenu toutes les actions permettant de lutter contre les nuisances sonores induites par l'aéroport Charles-de-Gaulle ainsi que les quatre décrets pris par la ministre de l'environnement de l'époque, Nathalie Kosciusko-Morizet.

 

Par ailleurs, j'ai été des premiers à dénoncer « l'oubli » du Val d'Oise dans le projet du Grand Paris et à demander sa révision concernant les transports dans notre département avec notamment la création d'une liaison à la future gare de Pleyel.

 

Le territoire, il y a ceux qui en parlent et ... ceux qui le défendent !

Quels que soient les mandats que j’ai exercé, régionaux ou nationaux, j’ai toujours été présent.

 

Et si je retourne à l’Assemblée nationale, c’est non seulement pour faire gagner l’Alternance de 2017, mais aussi pour rester à vos côtés dans les combats du quotidien, pour défendre notre Val d’Oise.