Budget sécurité renforcée en Ile de France

Avec le budget 2016, la région devient enfin un partenaire de  premier plan dans ce secteur crucial de la vie quotidienne des franciliens.

Il ne saurait en être autrement tant il y a urgence ; la situation dont nous avons héritée est dramatique.

  

Face à la délinquance, à l'insécurité et aux menaces, les franciliens n'ont eu que pour seule réponse leur abandon par la précédente majorité régionale.

 

Le président Frédéric Péchenard l'a rappelé lors du débat de cette annexe budgétaire ; la gauche n'a rien fait … ou si peu.

  

De même, malgré nos nombreuses propositions et un budget qui augmente significativement les moyens régionaux en faveur de la sécurité, nous avons eu en face de nous une opposition aveuglée par son dogmatisme, qui a critiqué systématiquement les nouvelles actions de la région.

   

La vérité est que nous avons inscrit dans le budget 2016, les financements nécessaire pour la mise en place du « bouclier de sécurité » que nous avions annoncé tout au long de la campagne électorale :

  

- en doublant les moyens consacrés à la sécurité,

- en augmentant de 180% les autorisations de programme et de 9% les crédits de paiement,

- en s'engageant en faveur d'une politique sécuritaire équilibrée, large et dynamique, qui intervient transversalement sur l'ensemble de notre territoire national.

  

Ainsi, Valérie Pécresse et la nouvelle majorité portent un budget de «résistance» dans lequel la prévention, la médiation, l'aide aux victime, ont également toute leur place.