Régionales en Île-de-France : le changement est à portée de main

 

L’inquiétante poussée du Front National en France, dûe à la perte de confiance des classes populaires, souvent issues de la gauche, a masqué l’excellent résultat des listes LR-UDI de Valérie Pécresse sur la région Île-de-France, détenue depuis 17 ans par le PS et ses alliés.

 

Valérie Pécresse avec 30,5% des voix est arrivée plus de 5 points devant le PS. Et le FN, même s’il est en hausse certaine, a été contenu sous les 20%.

Mathématiquement, nous sommes en ballotage favorable et en position de faire tomber dimanche la région capitale.

 

Pourtant il ne faut pas se contenter de surfer sur cette dynamique, mais il faut l’amplifier afin de transformer l’essai de dimanche dernier.

 

Le PS aux abois a rameuté ses anciens amis verts et communistes pour fusionner les listes, mais comment les électeurs pourraient-ils croire que cet assemblage hétéroclite soit capable de gérer une région de 12 millions d’habitants et 11 milliards de budget, alors qu’ils ne sont même pas capables de se parler sans s’insulter !

 

De notre côté, l’équipe est soudée et le projet est clair.

Nous sommes tous unis derrière Valérie Pécresse qui prépare depuis plusieurs années un projet d’alternance dont notre région a tellement besoin : transports, lycées, développement économique, emploi, formation, le chantier est immense, mais notre détermination est totale, parce que notre région a de formidables ressources et qu’il est temps de mettre fin à la gabegie financière et au gâchis provoqué par la gestion socialiste depuis près de vingt ans.

 

Dimanche, avec votre bulletin, vous avez en main la double peine à infliger à la gauche : pour sa gestion catastrophique du pouvoir depuis trois ans qui a conduit notre pays au bord du précipice ; pour avoir gâché ce bel outil qu’est la Région Ile-de-France pour apporter du bien-vivre à tous les Franciliens.

 

Pensez-y en mettant dans l’urne votre bulletin Valérie Pécresse, je sais pouvoir compter sur vous.