La politique familiale française mise à mal





Depuis deux ans et demi, la politique d'aide aux familles est ébranlée

par les décisions gouvernementales


  • baisse d'un tiers du plafond du quotient familial : pour un même revenu les familles ayant des enfants paieront plus que les foyers sans enfants alors que par définition leurs charges sont plus élevées,
  • Diminution de la P.A.J.E (Prestation d'accueil des Jeunes Enfants)
  • partage paritaire imposé du congé parental entre ;a mère et le père pendant 18 mois maximum chacun, ne permettant plus au parent gagnant le moins de garder son enfant pendant 3 ans,
  • Visualisation de la majoration de retraite versée aux parents ayant eu ou élevé au moins trois enfants,
  • Division par trois de la prime de naissance à partir du deuxième enfant,

De plus cet automne, le Gouvernement a proposé la mise sous condition de ressources des allocations familiales (texte en discussion au Parlement), contrairement aux principes fondateurs de notre sécurité sociale reposant sur l'universalité...


En s'attaquant à la famille, c'est tout l'édifice de notre protection sociale et les bases de notre société que le Gouvernement attaque.