Délinquance : les chiffres clés de l'insécurité

Le commissariat d'Ermont (95)
Le commissariat d'Ermont (95)

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a rendu public hier son rapport 2014 réalisé avec l'INSEE. La comparaison des chiffres de la délinquance 2013 avec ceux de 2012 est cruelle pour la politique menée par le ministre de l'Intérieur de l'époque... un certains Manuel Valls.

 

Atteintes aux biens :

Parmi ces vols, il faut noter une stabilisation du nombre de cambriolages et tentatives d’effraction de la résidence principale en 2013, au nombre de 600.000.

En revanche, les vols ou tentatives de vols personnels (1,1 million en

2012, contre 1,3 million en 2013). A l’inverse, les actes de vandalisme dans les logements ont baissé (2,8% des ménages en 2012,contre 2,5% en 2013).

 

Vols avec violence

Le nombre de victimes est passé de 270.000 en 2012 à 360.000 en 2013. Cette hausse est essentiellement due à l’augmentation du nombre de femmes victimes: 190.000 en 2013, contre 135.000 en 2012.

Un profil particulièrement marqués: les femmes de moins de 30 ans

victimes de vols à l’arraché ou tentatives visant un téléphone portable ou de l’argent liquide.

 

Sentiment d'insécurité dans les quartiers

21,2% des habitants se déclarent «souvent», «de temps en temps» ou «rarement» en insécurité dans leur quartier ou leur village en 2014. C’est 0,9 point de moins qu’en 2013. La tendance s’est donc inversée après des hausses significatives en 2012 et 2013. Ce taux reste cependant supérieur, note l’ONDRP, à celui de 2006 à 2008 ou à celui de 2011.

La baisse est par ailleurs peu significative chez les femmes.

 

Violences dans le sport

Ce chiffre est en augmentation par rapport à la saison précédente(169) en ce qui concerne le football amateur.

Un match à incident sur deux est caractérisé par une agression verbale. Et 44,4% par une agression physique. Pour les agressions

physiques, ce sont principalement les joueurs les principales victimes (74,2%) alors que les agressions verbales sont plus dirigées contre les arbitres (85,7%).

 

Agressions sur les pompiers

En 2013, 1.569 sapeurs-pompiers ont été victimes d’une agression lors d’une intervention. Contre 1.234 en 2012 (+335 victimes).

Par ailleurs, 359 véhicules de pompiers ont été endommagés pour un préjudice estimé de 107.414 euros.