Non à la politique anti-famille !

 

Quelques jours de la grande « manif pour tous » qui se tiendra demain, le gouvernement a présenté la facture de sa mauvaise gestion aux familles.

 

Depuis 2012, la dette explose (2000 milliards d'Euros) et la politique familiale est rabotée aveuglément ; baisse d'un tiers du quotient familial (1,3 millions de foyers sont concernés), la majoration de pension de 10% des parents retraités de trois enfants a été fiscalisée pour un montant de 1,3 milliards d'Euros, division par trois de la prime de naissance à partir du deuxième enfant, baisse du complément « mode de garde », diminution par deux du congé parental....

 

C'est un non-sens économique et une injustice alors qu'élever des enfants représente un coût pour les parents mais un bénéfice pour la société.

 

À terme, notre politique familiale, pourtant copiée dans le monde, et notre vitalité démographique risquent d'être fragilisées.