Une histoire "française"

Voici une histoire réelle et exemplaire qui m'a été rapportée par un collègue maire du Val d'Oise qui examinait un dossier de demande de logement social :

 

Madame X est née le 01/01/1950 au Maroc

Elle a divorcé au Maroc de son mari en 1991.

 

Elle est arrivée en France en novembre 2000, probablement avec un visa touristique, chez son fils et est restée en situation irrégulière sur le territoire français pendant 10 ans.

 

En 2010, et comme le prévoit le code d’entrée et de séjour des étrangers, elle a été régularisée en prouvant ses 10 ans de présence en France.

Elle a donc obtenu une carte de résidant en septembre 2010 pour 10 ans.

 

Madame X est bénéficiaire du RSA soit 439 € depuis juillet 2011 (soit à l’âge de 61 ans)

Elle ne maîtrise pas la langue française et n’a jamais travaillé.

 

En janvier 2015 elle sortira du dispositif RSA et pourra bénéficier du minimum vieillesse soit 750 € sans avoir jamais cotisé jamais travaillé sur le territoire français.