Jean-Paul Huchon : méthode Coué ou usure aveuglante ?

Lycée Van Gogh d'Ermont
Lycée Van Gogh d'Ermont

L'exercice auquel le Président de la Région Ile-de-France s’est livré lors de sa conférence de presse de rentrée consiste en un déni aveuglé pour tenter de justifier un immobilisme coupable depuis plus de 15 ans.

 

Comment refuser à ce point la réalité ? Pour M. Huchon, « l’Île-de-France résiste mieux que les autres régions » en termes de développement économique. Le jour même tombaient les chiffres du chômage du Val d’Oise : +1,2% par rapport au mois de juin et surtout +6,6% soit près de 6000 Val d’Oisiens de plus depuis juillet 2013. Des chiffres malheureusement bien éloignés des déclarations angéliques de Jean-Paul Huchon.

 

Le Président de la Région Ile-de-France se félicite de la modernisation des transports ? Qu’il aille le dire aux usagers du RER C qui subissent quasi quotidiennement retards et suppressions de rames !

 

De même, que dire de la grande promesse de Jean-Paul Huchon au sujet de la mise en place du "pass navigo" à tarif unique, outre le fait qu’il s’agit davantage d’une promesse vis à vis des élus verts que vis à vis des Franciliens ?

Et que dire de son financement lorsque l’on entend le discours irresponsable dans le contexte économique actuel d’un Président de région qui ne trouve rien de mieux que d’annoncer que ce seront les entreprises qui paieront !

Quel mauvais signal envoyé, en particulier aux entreprises qui seraient susceptibles de s’installer dans le Val d’Oise, elles qui payent déjà la taxe pour financer les infrastructures du Grand Paris pour…rien… puisque le Val d’Oise ne bénéficie pas de ces infrastructures !

 

Enfin, M. Huchon se glorifie de l’ouverture du 472ème lycée en Île-de-France, en oubliant un peu vite que 2 opérations de rénovation-construction sur trois sont en retard et que dans le seul département du Val d’Oise, ce ne sont pas moins de huit chantiers en retard (Ermont, Luzarches, Montmorency, Gonesse, Magny-en Vexin, Chars, Cergy et Eragny-sur-Oise).

 

Un tel aveuglement généralisé sur autant de sujets signifie juste une chose : il est temps que Jean-Paul Huchon passe la main.

 

Les élus régionaux UMP du Val d'Oise.