Sécurité publique : à front renversé !

 

Deux douaniers qui sont intervenus lors d’une  opération pour arrêter les trafics de drogue en « go fast », au cours de laquelle un malfrat a été tué, viennent d’être placés en garde à vue (sic !).

Les adeptes des procédures diront qu’il s’agit là d’une procédure normale de nature à protéger les fonctionnaires des douanes.

Il n’en demeure pas moins qu’aux yeux de nombreux Français, l’on marche sur la tête et que la mise en garde à vue, qu’on le veuille ou non, est synonyme de suspicion voire de culpabilité.

Nous sommes encore un Etat de droit mais on assiste aujourd’hui à un renversement total des valeurs : les forces de l’ordre relèvent désormais du « présumé coupable » et  les délinquants bénéficient toujours du «présumé innocent»!