Congrès des Maires : La dérobade de François Hollande

La décision de François Hollande de ne pas se rendre cette année au Congrès des Maires est une nouvelle dérobade du Chef de l'Etat dans une période où les élus locaux attendent des réponses sur leurs préoccupations majeures.

 

Les motifs de colère sont multiples : la réforme des rythmes scolaires n'est pas financée, la baisse des dotations s'amplifie, le transfert de l'urbanisme aux intercommunalités, les pénalités et les contraintes toujours plus nombreuses…

 

Les élus ont le sentiment d'être tantôt bouc-émissaires, tantôt victimes des réformes engagées par le gouvernement à marche forcée et veulent que le Chef de l'Etat les écoute enfin !

 

Dans ce contexte, l'absence du Président au Congrès des Maires apparaitrait comme un signal de plus d'un pouvoir en manque d'autorité, de crédibilité et surtout de courage pour se confronter aux élus locaux qui se souviennent, il est vrai, de la vaine polémique autour de la liberté de conscience des Maires qui n'a débouché sur rien