Agitation pré-électorale

Les oppositions municipales de Franconville et d'Ermont, transparentes depuis mars 2008 se réveillent étonnement en cet automne.

 Faut-il voir en cette soudaine et irrépressible agitation un lien quelconque avec le rendez-vous électoral de mars 2014 ?

 

Je ne saurais bien évidemment le soupçonner.

 

Comme les feuilles mortes, leurs documents de propagande se ramassent à la pelle … et dans les poubelles situées à proximité de leurs lieux de distribution, -gares ou marchés-, où les déposent précautionneusement les Franconvillois et les Ermontois.

 

Une véritable débauche de couleurs, de papier glacé, de titres ronflants et accusateurs, de profession de foi, de promesses en un avenir radieux pour ces deux communes si... si les citoyens leur font confiance !

 Quatre pages à Ermont, 16 pages à Franconville ! Ils ne se refusent rien... ni les contrevérités, ni les approximations,... RIEN vous dis-je ! Sauf un léger « oubli », les auteurs tous membres du PS, des verts, du PC ou apparentés … Et pas le moindre logo d'une formation politique !

 

Les socialistes de la 4ème ont mis un éteignoir sur la rose !

 

Pas fiers des prestations du Président socialiste qu'ils ont soutenu ? Pas solidaires de la politique de leur gouvernement ? Pas enthousiasmés par les votes (notamment en matière de fiscalité) de leur député ?

 

Le dit député -surnommé « le fantôme de la 4ème », tellement sa présence sur le terrain est marquante,- en profite pour faire sa « com » sur les deux supports avec un dossier ; les nuisances aériennes, qu'il n'a jamais abordé durant les 15 dernières années notamment lorsqu'il était Vice-président du Conseil général.