Hollande et Léonarda : le duo du JT de TF1

"L'affaire Léonarda" est symptomatique de l'incapacité de F. Hollande à trancher entre laxisme et fermeté. Il a une nouvelle fois tenté de satisfaire tous les courants de gauche, comme à la bonne époque où il était premier secrétaire du PS.

La France ne peut pourtant pas être dirigée comme le parti socialiste : il s'agit de fixer un cap clair et non de faire une impossible synthèse entre les différentes sensibilités de la gauche.

 

Il faut rappeler que les lois de la République ont été respectées dans cette affaire, comme le montre l'enquête administrative. Les forces de l'ordre ont agit avec humanité et fermeté. Il n'y a donc aucune raison que Léonarda et sa famille reviennent en France.

François Hollande ne peut pas d'un côté en appeler au respect des lois de la République et de l'autrre ouvrir la porte à un retour de Léonarda.

 

Ni la dictature de l'émotion, ni le fait du prince ne doivent supplanter les lois de la République.

 

De plus, en inventant le principe insensé et inhumain de séparation d'un enfant de sa famille, il décridibilise sa parole tout en dévalorisant la fonction qu'il occupe : nous n'avions jamais vu dans notre histoire une jeune fille de 15 ans tenir tête en direct à un Président de la République.