Vacances d'été : la rigueur socialiste au menu

Très mauvais temps pour les vacances !

Selon les résultats du 13e baromètre « Ipsos-Europ Assistance » sur les intentions de départ et les préoccupations des Européens, jamais le nombre de Français devant renoncer à prendre quelques jours de congés d’été n’a été aussi élevé.

 

La baisse du nombre de ceux qui décident, faute de moyens, de tirer un trait sur les vacances d’été atteint cette année un record.

 

Les Français ne sont plus que 62%, contre 70% l’an dernier, à déclarer avoir l’intention de partir quelques jours entre juin et septembre.

Pour alléger les dépenses, 60% d’entre eux resteront dans l’Hexagone, privilégiant leur voiture personnelle plutôt que le train ou l’avion, ainsi que les solutions d’hébergement familial ou le partage de locations entre amis.