Immigration clandestine : le relâchement

M. Valls : un adepte du double langage
M. Valls : un adepte du double langage

La lutte contre l'immigration illégale s'est fortement relâchée depuis l'élection de F. Hollande.

Selon l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, les infractions à la législation sur les étrangers ont chuté de 38,4% depuis mai 2012.

Comme les flux d'immigration n'ont pas décru, cela signifie que les services de la Police nationale et de la Gendarmerie sont moins mobilisés contre l'immigration clandestine.

C'est manifestement le fait d'un choix politique.

Manuel Valls et la majorité socialiste ont multiplié les mesures visant à ouvrir les vannes de l'immigration :

  • arrêt des placements en centre de rétention administrative pour les familles de clandestins,
  • suppression de la franchise de 30€ pour bénéficier de l'A.M.E,
  •  baisse de plus de 50% du coût d'un visa pour obtenir un titre de séjour,
  • assouplissement des critères de naturalisation...