Déficits : le Gouvernement va faire payer les familles

Logo de Une famille en or. TF1
Logo de Une famille en or. TF1

Réduction du montant des allocations familiales pour les familles les plus aisées ou plafonnement du montant du quotient familial? Quelle que soit la solution adoptée par le Gouvernement pour réduire le déficit de la branche ­famille de la Sécurité sociale, ce sont les familles qui vont trinquer et pas seulement les plus aisées.

C'est un nouvel effort que le gouvernement compte demander aux Français, au lieu de s’attaquer à la réduction de son train de vie.

Mettre la politique familiale sous condition de ressources, c’est mettre à bas la politique familiale mise en place à la Libération, celle qui a permis à la natalité française de rester une des plus élevées en Europe.

C’est donc un équilibre fragile auquel s’attaque le gouvernement et dont les effets pervers pourraient être désastreux : si la natalité baisse autant qu'en Allemagne ou en Russie, toute réforme du système de retraites est vaine : il n’y aura plus assez d’actifs pour payer nos retraites.