Une affaire d'Etat...

Cahuzac : le pourfendeur de la fraude fiscale...
Cahuzac : le pourfendeur de la fraude fiscale...

L’affaire Cahuzac est une véritable bombe, mais avec des effets bien plus graves et insidieux que l’on veut bien le dire. Au niveau de l’homme, comment peut-on concevoir que celui qui disait mener la lutte contre la fraude fiscale avec acharnement – il en avait même fait son cheval de bataille à la présidence de la commission des finances de l’assemblée – était en fait, si les faits sont avérés et sa confession semble l’attester- un fraudeur historique et de grande envergure.

Comment notre administration fiscale pourra-t-elle, dans les semaines et mois qui viennent, continuer à faire son travail face à des contribuables déjà largement ponctionnés et qui vont être « invités » à payer la facture de la gauche au pouvoir.

Comment un gouvernement peut-il se dire compétent et avoir ignoré la réalité du dossier Cahuzac, alors même que des informations remontaient depuis au moins quatre mois tant de France que de Suisse. Entre Pierre Moscovici, Christiane Taubira, Manuel Valls, lequel savait et s’est tu ou, à l’inverse, si Matignon ou l’Elysée ont été informés, pourquoi ont-il couvert ce qui est à l’évidence une affaire d’état ?

Monsieur Hollande croit pouvoir s’en sortir la bouche en cœur, avec trois mesurettes sur la moralisation de la vie publique. Mais il devrait comprendre que cela ne calmera pas le poison qui s’est instillé dans la société française : la gauche morale est morte, emportée par cette nouvelle affaire qui est loin d’être la dernière, le trésorier de la campagne de François Hollande étant maintenant sur la sellette.

C’est grave pour la gauche, mais plus encore pour la France, alors qu’il reste quatre ans de mandat présidentiel et que nous devons affronter la crise économique la plus terrible depuis 1929, aggravée par les erreurs de la gauche depuis un an.

 Crise économique plus crise morale, c’est un cocktail explosif qui a conduit dans l’entre deux guerres à la victoire des totalitarismes.

Et chacun sait que les mêmes causes produisent les mêmes effets…