La présidence normale ou les illusions perdues des Français

Sondage Ifop (24-25 janvier 2013) (1)

44 % des personnes interrogées pensent que leur situation personnelle se sera dégradée à la fin du mandat de François Hollande et la même proportion de Français estime qu'elle n'aura pas évolué, seuls 12 % anticipant une amélioration de leur condition.

Ce jugement pessimiste est encore plus marqué parmi les personnes les plus âgées : 51 % de 50-64 ans et 55 % des 65 ans et plus s'attendant à une dégradation.

Assez logiquement, le clivage politique est très prononcé sur cette question. 75 % des sympathisants de l'UMP et 67 % de l'UDI pensent que leur situation se sera dégradée contre 15 % de leurs homologues du PS.

Mais on notera, qu'y compris à gauche, la résignation est forte puisque seuls 28 % des proches du PS et 13 % de ceux du Front de Gauche envisagent une amélioration de leur situation à l'issue du mandat de François Hollande.

(1) Ifop / Valeurs Actuelles : « L'évolution anticipée de sa situation personnelle à la fin du quinquennat de François Hollande »