Députés socialistes : la dérive sectaire ?

Gérard Sébaoun, un élu dogmatique.
Gérard Sébaoun, un élu dogmatique.

Bon nombre de députés socialistes notamment parmi les plus aguerris, se rendent compte qu’ils ont perdu la bataille populaire, donc de la légitimité politique, sur le mariage homosexuel, aussi, les « dents grincent » au sein de leur groupe parlementaire.

Les dirigeants socialistes, Premier ministre en tête - il était présent hier dans les couloirs du groupe SRC de l’Assemblée nationale - essaient de se rattraper en vue de la bataille légale qui va se dérouler au Parlement en muselant les débats internes

Dans ce cadre, les pressions et les menaces exercées sur les récalcitrants se font chaque jour plus pressantes ; à un tel point que la question d’un parti socialiste dérivant dangereusement vers le sectarisme, est posée.

Un exemple nous en a été donné hier soir (29/01) par une dizaine de députés PS, d’ultragauche, parmi lesquels Gérard Sébaoun (Val d’Oise) qui ont voulu provoquer les catholiques de l’association CIVITAS qui tenaient une prière de protestation place du Président Edouard Herriot à deux pas de l’Assemblée Nationale.

La place du Président Edouard Herriot est le lieu traditionnel de très nombreuses et fréquentes manifestations des opposants (toutes tendances confondues) aux textes de lois examinés au Palais Bourbon, généralement ce sont les députés en accord avec les manifestants qui viennent les soutenir, ce fut souvent la démarche des parlementaires PS, PC ou Verts entre 2007 et 2012.

L’inverse ne s’était encore jamais produit….Cette action anti-démocratique, qui n’admet ni la liberté de conscience ni les convictions de l’autre, symbolise l’état d’esprit qui préside chez les ultras de la majorité parlementaire. Et confirme les prémices d’une dérive sectaire.

 

Voir la vidéo paru dans « Le Parisien » :

http://www.leparisien.fr/politique/mariage-gay-les-crs-empechent-des-deputes-ps-d-approcher-la-manifestation-civitas-29-01-2013-2523051.php