Les prélèvements sur les entreprises depuis juillet 2012

En additionnant les mesures votées en juillet dernier, celles inscrites au budget 2013 et le Projet de Loi de Finances rectificatif de décembre ; on atteint des hausses de prélèvements de près de 17 milliards sur les entreprises.

 

À cette somme, il faut ajouter les 3 milliards d’euros de "prélèvement écologique" que le gouvernement a prévu pour financer (pour partie) son crédit d'impôt, et dont on n’a pas encore vu le détail.

 

Au total, la hausse des prélèvements sur les entreprises atteint quelque 20 milliards pour un crédit d'impôt de 20 milliards.

Finalement, le crédit d'impôt ne fait que quasiment compenser les hausses de prélèvements déjà votées ou annoncées (fiscalité écologique). Bien qu’il soit étalé sur deux ans, à partir de 2014, l'opération se révèle, à moyen terme, quasiment à somme nulle pour les entreprises.

 

On comprend mal (ou trop bien…) la stratégie du Gouvernement qui consiste à reprendre d’une main ce que l’on donne de l’autre.