Enorme succès de la réunion avec Jean-François Copé à Franconville

L'espace St. Ex était plein à craquer ce 23 octobre, 400 personnes attendues ; 800 présentes ! pour soutenir Jean-François Copé.

Et une ambiance extraordinaire !

Assurement une soirée qui restera dans les annales de l'UMP du Val d'Oise.

Mon intervention

 

Bonsoir mes Chers Amis, merci, de votre présence et de votre extraordinaire mobilisation en cette belle soirée d'été indien....

 

A mon habitude, j’avais préparé un discours digne du politburo de l’ère brejnévienne…

Mais je vais vous épargner car c’est la première fois que je vous retrouve rassemblé depuis cette soirée de juin où nous sommes passés de 800 voix d’avance à 200 de retard, où nous sommes passés en quelques secondes de la victoire à la défaite…

Et j’avoue très honnêtement, éprouver une émotion certaine.

 

Merci sincèrement pour tous vos messages de soutien et d’encouragement, ils ont été très nombreux et très chaleureux, ils m’ont fait beaucoup de bien et je sais que c’est dans ces moments là qu’on reconnait les vrais amis.

Ils venaient, évidemment, de mes amis de la 4ème circonscription, qui sont ici ce soir, sur l’estrade ou dans la salle, mais ils émanaient également de nombreux autres amis qui participent à d’autres réunions en d'autres lieux...

 

Permettez-moi également de profiter de l'occasion qui m'est donnée ce soir, pour vous remercier du formidable travail que vous avez fait durant cette campagne et, plus largement pour les présidentielles et les législatives sur l'ensemble du Val d'Oise.

 

Mes chers amis, nous n’avons pas à rougir des résultats ; ni de celui de Nicolas Sarkozy, ni de ceux de tous nos candidats aux législatives, nous étions pris dans une vague, la plus forte depuis 1981, dans un contexte de crise d’une gravité sans précédent.

Je veux aussi saluer de la même manière Jean-François Copé, il avait été, en 2007, dans les tous premiers à m’appeler, quand j’ai gagné l’honneur d’entrer à l’Assemblée Nationale ; Il a été le premier à m’appeler, au lendemain du 17 juin,

Je veux témoigner ici, cher Jean-François, que dans la défaite, tu t’es comporté en véritable chef de famille avec l’ensemble de nos collègues…

Mais si j’apporte aussi mon soutien à Jean-François Copé, c’est parce qu’il a fait la démonstration de sa loyauté et de son énergie durant la campagne de Nicolas Sarkozy et qu'il est le seul possible pour mettre notre mouvement en ordre de bataille pour les échéances qui arrivent.

 

Ces échéances, mes chers amis, contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, ce n’est pas la présidentielle de 2017, c’est demain, les municipales et les européennes en 2014, les régionales et cantonales sans doute en 2015.

Et c’est lors de ces rendez-vous, que les Français nous attendent, à travers une droite organisée, déterminée, sûre de ses valeurs, décomplexée car refusant de mettre un genou à terre devant le politiquement correct et porteuse d’un véritable projet.

 

Alors, cher Jean-François, nous comptons sur toi pour porter, avec le courage qui est le tien, ce projet de reconquête et tu peux compter sur nous pour combattre à tes cotés.

 

Les tenants des médias de gauche qui ont fait une campagne scandaleuse contre Nicolas Sarkozy et qui préfèreront toujours le caviar/champagne au saucisson/vin rouge, n'ont eu de cesse depuis trois mois, en s'appuyant sur la désertion de quelques « mousquetaires » ou « notabilités médiatiques », de te présenter comme un homme isolé...

Ils ont oublié, mes chers amis, les uns comme les autres, que le socle fédérateur de notre UMP repose d'abord sur l'immense dévouement de ses militants !

 

Auraient-ils déjà oublié, que tu étais, cher Jean-François, le principal organisateur de la magnifique campagne de NS ?

Nous, qui étions au petit matin dans les gares,

Nous, qui étions 3...4 fois par semaine sur les marchés,

Nous, qui étions avec Nicolas Sarkozy à Villepinte, à la Concorde, au Trocadéro…

Nous,

Nous, nous ne l'avons pas oublié !

 

Mes chers amis, vous êtes,

Nous sommes le Peuple de l'UMP,

Cette élection est la Votre,

Ne vous laissez pas voler cette élection !

Ne vous laissez pas voler cette élection ! Par des sondages décalés

Ne vous laissez pas voler cette élection ! Par des postures personnelles

 

Mes chers amis, soyons clairs :

Vous refusez le Front dit républicain : Jean-François aussi !

Vous refusez le communautarisme qui s’installe dans notre pays, Jean-François aussi !

Vous refusez le politiquement correct, Jean-François aussi !

Vous refusez que soit bradé l’héritage du quinquennat de Nicolas Sarkozy, Jean-François aussi

 

Vous voulez des primaires pour la présidentielle de 2017 en 2016 et pas aujourd'hui : Jean-François aussi !

Vous voulez une opposition tonique, courageuse, proche du terrain, Jean-François aussi !

Vous voulez une droite moderne, dans un parti qui organise le débat interne ! Jean-François aussi !

Vous voulez que l’UMP prépare les élections de 2014, Jean-François aussi !

Alors, chers amis, ne lâchons rien !.... et surtout pas Jean-François !

 

Avec nous, le 18 novembre, Votez,

Faites voter,

Pour le candidat des militants : Jean-François Copé !