Année 2011

mer.

21

déc.

2011

Intervention en séance sur l'application del'article 11 de la Constitution: le référendum d'initiative populaire, un premier pas vers la démocratie directe

  première séance

M. Claude Bodin. Madame la présidente, monsieur le rapporteur, monsieur le ministre, mes chers collègues, les deux textes que nous examinons aujourd’hui parachèvent la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, en instaurant une nouvelle procédure de référendum d’initiative populaire, ou, plus précisément, d’initiative partagée,puisque l’initiative revient au Parlement avant de s’appuyer sur le soutien de nos concitoyens.

L’initiative prendra tout d’abord la forme d’une proposition de loi soutenue par au moins un cinquième des membres du Parlement.

 

Cette proposition de loi devra donc être soutenue par au moins 185 membres du Parlement, qu’ils soient députés ou sénateurs. Puis une seconde phase de trois mois sera consacrée au recueil des soutiens populaires, sur un site dédié créé par le ministère de l’intérieur.

Pour que la proposition de loi puisse être déclarée recevable par le Conseil constitutionnel et inscrite à l’ordre du jour politique, elle devra être soutenue par un dixième du corps électoral, soit environ 4,5 millions de citoyens.

Cette réforme représente, à n’en pas douter, une avancée car notre pays a beaucoup de retard dans ce domaine, mais ce n’est, avouons-le, qu’une réponse partielle à une véritable attente, à une revendication de longue date de nos concitoyens.

Le référendum d’initiative populaire jouit en effet dans notre pays d’une incontestable popularité, comme l’a démontré un sondage réalisé par l’IFOP en mars 2011 : 72 % des personnes interrogées souhaitaient que les conditions exigées pour l’organiser soient assouplies.

 

 Les sondages montrent également – et nous ne pouvons que le regretter, mes chers collègues – que l’opinion fait de moins en moins confiance à la classe politique et qu’un fossé dangereux se creuse entre cette dernière et les citoyens.

Le référendum d’initiative populaire devrait être cet outil permettant aux Français et de participer pleinement à la vie politique du pays. Las, on ne peut que constater, monsieur le ministre, la grande frilosité de la réforme quant à l’intervention directe des citoyens dans la législation.

Avec les textes que nous examinons aujourd’hui, on est très loin de ce qui se passe dans d’autres pays où la démocratie directe a bien plus de réalité.

En Suisse, un véritable référendum d’initiative populaire permet de s’opposer à une loi votée par le Parlement – c’est ce qu’on appelle le « référendum veto » –, de présenter une proposition de loi ou de réformer la Constitution.

Des choix importants pour l’avenir du pays, et qui pourraient se diluer dans des débats interminables, sont rapidement et démocratiquement tranchés.

C’est ainsi, par exemple, que les Suisses se sont prononcés, en novembre 2009, par 57,5 % des suffrages, pour l’interdiction de la construction de minarets. C’est ainsi qu’ils ont adopté en novembre 2008, par 52 % des voix, l’imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine, et qu’ils s’étaient prononcés, en mars 2002, à 54,6 % pour l’adhésion de la Suisse à l’ONU.

En Suisse, le nombre de soutiens populaires requis – quelque 100 000 signatures – est bien inférieur à celui exigé par les dispositions qui nous sont soumises, même si l’on rapporte ce chiffre à la population totale.

 À n’en pas douter, ce dispositif favorise un dialogue permanent entre la population et les élus.La Suisse n’est pas le seul pays à pratiquer cette démocratie directe.

...

Le référendum d’initiative populaire existe également dans près de la moitié des États américains ainsi que, sous d’autres formes, certes, en Allemagne et en Italie.

En Allemagne, c’est très limité !. Les Italiens ont ainsi organisé en juin dernier trois référendums simultanés concernant des sujets très différents : l’immunité pénale du Premier ministre, un éventuel retour au nucléaire, la privatisation de l’eau.

Ces exemples démontrent, s’il en était besoin, que la démocratie directe, parce qu’elle donne la parole au peuple, est un complément indispensable à la démocratie parlementaire.

Cette réforme, mes chers collègues, part à n’en pas douter, d’une bonne intention mais son encadrement est tel que le texte risque de ne jamais s’appliquer. En effet, le nombre de parlementaires et de soutiens requis, ainsi que le contrôle de constitutionnalité, risquent de constituer de véritables verrous.

 

Votre réforme, monsieur le ministre, peut donc apparaître comme une réforme a minima. Elle est néanmoins un premier pas, qu’il faut saluer, vers plus de démocratie directe et une première réponse positive à une forte revendication de nos concitoyens.

Il conviendra néanmoins d’aller plus loin dans cette démarche qui sera certainement perfectible à l’usage et dans le temps.

 

 

lun.

19

déc.

2011

Londres, réunion de travail avec Thierry Mariani, ministre des Transports

Claude Bodin accompagnait Thierry Mariani à Londres pour une réunion de travail sur la sécurité dans les transports en commun.

mar.

13

déc.

2011

12 propositions pour lutter contre la profanation des lieux de culte et des cimetières

Président du groupe d’études parlementaires, Claude Bodin publie le rapport  de lutte contre la profanation des lieux de culte  et des cimetières et fait 12 propositions.

« Cette lutte est primordiale pour la défense de la liberté de conscience et de culte au sein de notre République laïque. Même si le phénomène reste marginal, il porte profondément atteinte aux éléments sacrés de toutes les religions et nous devons réaffirmer le principe universel de la tolérance.

Il faut accentuer la prévention et mettre en avant les actions pédagogiques : apprentissage par nos jeunes du respect des morts, du devoir de mémoire et de la tolérance…

Par ailleurs, la réponse pénale pour de tels actes existe, mais il faut réfléchir à des sanctions plus adaptée selon les personnes concernées (recours à l’amende, travaux d’intérêt général…).

Enfin, il faut renforcer la sécurité des lieux de culte. »

 

Rapport groupe d'études profanation .pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

mer.

07

déc.

2011

Intervention en séance: "Instaurer un lien de causalité générale entre un accident nucléaire et la maladie et le décès , sans critères précis,est injuste ..."

Discussion d’une proposition de résolution

M. le président. L’ordre du jour appelle la discussion de la proposition de résolution de M. Paul Giacobbi et plusieurs de ses collègues portant sur la reconnaissance d’une présomption de lien de causalité entre l’exposition aux radiations suite à un accident nucléaire et la maladie ou le décès

M Claude Bodin: Monsieur le président, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, le groupe socialiste a demandé l’inscription à l’ordre du jour d’une proposition de résolution portant sur la reconnaissance d’une présomption de lien de causalité entre l’exposition aux radiations suite à un accident nucléaire et la maladie ou le décès.

Ce texte renvoie aux difficultés réelles rencontrées par des personnes malades qui souffrent, qui s’interrogent légitimement sur la cause de leur affection, sur un possible lien avec l’accident de Tchernobyl, et qui recherchent une preuve scientifique pouvant lier leur maladie à cet accident....

lire l'intervention

7.12.11Lien de causalité entre lexpositi
Document Adobe Acrobat 27.6 KB

mer.

07

déc.

2011

Intervention en séance:"la transparence de la vie publique est une pratique quotidienne et personnelle des élus au service de la démocratie"

Transparence de la vie publique et prévention des conflits d’intérêts

Votes solennels sur une proposition de loi organique et une proposition de loi/Explications de vote communes

La parole est à M Claude Bodin "...Monsieur le président, monsieur le ministre, mes chers collègues, comme nous avons eu l’occasion de le dire lors du débat qui s’est tenu dans cet hémicycle la semaine dernière, la transparence de la vie politique est chose parfaitement louable. Cependant, elle ne saurait être une fin en soi ; c’est une pratique quotidienne et personnelle des élus au service de la démocratie. Celle-ci ne doit pas être entravée par l’accumulation de dispositifs ayant pour finalité une transparence absolue qui ne peut exister ou ne pourrait être que totalitaire.

La législation en la matière ne doit pas mener à l’immobilisme des élus, un immobilisme qui serait induit par une sorte de principe de précaution, au prétexte que l’élu pourrait être incriminé pour telle ou telle décision contestée. Faut-il que, par peur d’être accusé, l’élu ne fasse rien ?

lire l'intervention

 

7.12 11Expl de vote transparence vie pub
Document Adobe Acrobat 22.7 KB

mer.

07

déc.

2011

Saint Prix: Inauguration du CFA de la Fraternité Saint Jean

 Claude Bodin assiste à l'inauguration du Centre de Formation des Adultes de la Fraternité Saint Jean à Saint Prix en présence de Mme Vallart, présidente et de M. Jean Pierre Enjalbert , maire de la commune.

Remerciements à notre amie Betsy pour son cliché.

 

lun.

05

déc.

2011

Hommage aux morts pour la France des Combattants d'Afrique du Nord

Eaubonne, square du Château des Lombards: Claude Bodin participe aux côtés des associations des Anciens Combattants à la journée nationale d'hommage aux Morts pour la France des combattants d'Afrique du Nord

ven.

02

déc.

2011

Oui aux nouvelles trajectoires- le Parisien

mar.

29

nov.

2011

La remise en cause du droit de veto de la France aux Nations Unies: question à Alain JUPPE, ministre des Affaires Etrangères

 

Claude Bodin demande si le siège permanent de la France à  l'ONU sera préservé

le texte de l'intervention

 

jeu.

24

nov.

2011

Ciné débat avec Philippe Houillon, député, rapporteur de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire d'Outreau

Une nouvelle édition des soirées Ciné débat organisée par Claude Bodin et l'équipe de l'association Construire Ensemble a reçu à nouveau un vif  succès.

Après la projection du film "Présumé coupable" et l'émotion que celui-ci a suscité, un débat passionné sur le thème: "La justice française a -t-elle tiré tous les enseignements de l'affaire d'Outreau ? " s'est installé entre la salle et Philippe Houillon, député , rapporteur de la commission d'enquête parlementaire.

La discussion s'est poursuivie ensuite autour de rafraichissements bienvenus.

 

mer.

16

nov.

2011

Réunion publique avec Bruno Le Maire et David Douillet

Près de 350 personnes ont accueilli Bruno le Maire, ministre de l'Agriculture, de la Pêche, de la Ruralité, de l'Aménagement du Territoire et David Douillet,ministre des Sports lors d'une réunion publique à l'initiative de Claude Bodin,  à la salle de la Croix Blanche mise à disposition par Sébastien Meurant, maire de Saint Leu La Forêt.

Les membres du  club de judo de Saint Leu La Forêt s'étaient rassemblés sur la parvis autour de Kamal Temal, champion du monde de jiu jitsu en 2001 et professeur de judo 3ème dan, pour une ovation au très populaire ministre des Sports.

 

 

mer.

16

nov.

2011

Anticiper, renouveler, gérer : quelle forêt pour demain? Claude Bodin reçoit Bruno le Maire, ministre de l'Agriculture,de l'Alimentation, de la Pêche, de la Rur

Accueilli par Jean Pierre Enjalbert, maire de Saint Prix,  Conseiller général du Val d'oise, Claude Bodin a reçu Bruno Le Maire pour une table ronde sur un thème qui lui est cher, celui de l'avenir de la forêt de Montmorency.

Participaient à ces échanges avec le ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du Territoire, M.Pascal VINE, directeur général de l'ONF et M.Daniel DESSE, Conseiller général du Val d'Oise, en présence de Mme Fatiha Benatsou, préfète déléguée à l'Egalité des Chances.

 

Le ministre s'est engagé à une gestion sylvicole qui prenne mieux en compte les attentes des populations et des associations .La forêt de Montmorency est un espace fragile et indispensable qui doit être préservé et conserver son rôle social de poumon vert.

 

 

 

 

lun.

14

nov.

2011

Un homme d'Etat à la manoeuvre

La France et l’Europe vivent en ce moment des heures particulièrement difficiles. La crise grecque et, au-delà, l’épée de Damoclès financière brandie au dessus de l’Europe, pourraient mettre à bas tout le système économique et financier que nous avons construit avec l’Union européenne et la création de l’euro.

 

Certaines sirènes prônent la fin de la monnaie unique et le retour à un protectionnisme renforcé à l’intérieur de nos frontières. C’est une illusion !

 

Pour la France comme pour la Grèce, une sortie de l’euro provoquerait une aggravation immédiate de la situation, une perte de pouvoir d’achat brutale, un risque de faillite généralisée.

 

Il n’existe qu’une seule voie : tenir, tenir bon dans la tempête, et assurer la solidité du couple franco-allemand, seule garantie d’arrivée à bon port.

Ce sont de telles circonstances qui nous font apprécier d’avoir un Président de la République qui soit à la fois solide dans la tempête et habile à la manœuvre.

 

Quand on voit Nicolas Sarkozy tenir le système à bout de bras et faire adopter ses solutions par Angela Merkel ou Barack Obama, on tremble rétrospectivement à ce qu’aurait pu imaginer la candidate socialiste de 2007, si elle avait été élue, dans une telle situation.

 

Et on n’est pas plus rassuré sur les capacités du candidat actuel, qui n’a jamais eu la moindre fonction dirigeante à l’échelle nationale, à inspirer confiance à la fois chez les organismes financiers et chez les décideurs politiques du monde entier.

 

Que l’on le veuille ou non, seul Nicolas Sarkozy a la dimension et le courage d’un homme d’Etat capable de tenir la barre du navire France dans les circonstances exceptionnelles que nous vivons et dans les années difficiles que nous allons vivre.

 

C’est une réalité qui devrait s’imposer comme une évidence dans les mois qui viennent.

 

 

ven.

11

nov.

2011

93ème anniversaire de la fin de la guerre 1914/1918

Claude Bodin commémore le 11 novembre dans 3 communes de la circonscription. A Franconville au square de Verdun, puis en assistant au traditionnel repas des Anciens combattants, au monument aux morts de Montlignon et d' Eaubonne

jeu.

10

nov.

2011

Lutte contre le bruit: de nouvelles mesures pour réduire les nuisances aériennes sonores

Les nuisances sonores aériennes représentent une réelle atteinte à la qualité de vie des riverains d’aéroport.

En région parisienne, près de 800 000 personnes sont survolées par des avions au départ ou à l’arrivée des aéroports de Paris-Orly, de Roissy-Charles de Gaulle et de Paris-Le Bourget.

 

Afin de concilier développement économique et amélioration de la vie quotidienne dans les territoires à proximité de ces plateformes aéroportuaires, le gouvernement s’est donné comme objectif de limiter au maximum l’impact du bruit des avions.

 

J'étais  jeudi 10 novembre aux côtés de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, à Groslay (95) pour l'annonce de la mise en œuvre de mesures de réduction de la pollution sonore autour des aéroports.

Ces mesures s’articulent autour de trois priorités :

Diminuer le bruit subi par les populations survolées par le relèvement des altitudes de vol à l’approche de la région parisienne et par la mise en place de trajectoires qui évitent les zones les plus urbanisées.

Réduire le bruit à la source en renforçant l’interdiction des avions les plus bruyants de 22h à 6h.

Protéger les riverains du bruit en améliorant la prise en charge des travaux d’insonorisation.

Je salue ces avancées non négligeables issues :

- à la fois des conclusions du rapport remis par le Président, du CESE, Jacques Dermagne dans le cadre de la charte du développement durable de l’aéroport Roissy Charles de gaulle voulue par le Président de la République.

- mais également de nombreux mois de travail et de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés : ministère, élus, associations de riverains, DGAC, acteurs économiques…

Néanmoins,je souhaite vivement que le travail commencé se poursuive afin de parvenir à une suppression progressive des mouvements de nuit à l’aéroport Roissy/Charles de Gaulle comme c’est déjà le cas à Orly (depuis 1968) et dans plusieurs aéroports européens.

Claude Bodin

 

 

lun.

07

nov.

2011

Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) pour une modification des conditions d'attribution

Claude Bodin a cosigné l'amendement du Gouvernement portant de 5 à 10 ans l'obligation de résidence sur notre territoire national pour l'ensemble des ressortissant étrangers hors Union européenne demandant à bénéficier de l'ASPA

 

Cet amendement a également le mérite de sortir des conventions bilatérales qui permettent aujourd'hui à certains étrangers de bénéficier immédiatement de l'ASPA, uniquement sur présentation de leur titre de séjour.

 

Gràce à cette action, le nombre des dossiers devrait passer de 2500 à 1500 par an , soit une baisse de 40%.

jeu.

03

nov.

2011

Intervention en 3eme séance du 3 novembre sur le budget des anciens combattants

Le projet de décret unique relatif à l'indemnisation des pupilles de la nation est en phase d'approbation. Il a pour but de corriger les principales irrégularités constatées entre les divers dispositifs actuels.

Claude Bodin demande à M. Marc Laffineur, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants des informations sur la teneur de ce décret ainsi que sur sa date estimée de publication.


mer.

02

nov.

2011

Réduction des vols de nuit sur Roissy


Question de Claude Bodin au Gouvernement :

  • 2 millions de personnes concernées par la gêne  engendrée par les vols de nuit de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle.
  • En respect du principe de l'OMS "Toute personne a droit au repos", le développement du trafic aérien ne peut continuer à s'opérer au détriment de la qualité de vie du citoyen.
  • Claude Bodin demande au Ministre Thierry Mariani, chargé des Transports de préciser les intentions du gouvernement concernant la réduction progressive mais effective du nombre des mouvements nocturnes sur l'aéroport de Roissy.

sam.

29

oct.

2011

Visite de l'Assemblée Nationale avec les jeunes de la circonscription

Le 29 octobre dernier, Claude Bodin a reçu les jeunes de la 4ème circonscription à l’Assemblée Nationale. Après la visite, ceux-ci ont pu échanger avec le Député à la buvette de l’Assemblée Nationale sur le rôle de cette institution.

mer.

26

oct.

2011

Assemblée Nationale : Intervention en commission Education

  • 15 % des élèves entrant au collège souffrent de graves lacunes dans la maîtrise de la lecture, de l’écriture et du calcul ; 16 % de jeunes, soit quelque 130 000 par an, quittent le secondaire sans diplôme ni qualification.
  • Ce constat n’est pas nouveau ; il appelle des positions courageuses et réalistes.
  • Il paraît urgent de réintroduire un système de filtrage tout au long du parcours scolaire, afin d’éviter que des enfants ne se retrouvent sur les bancs du collège et du lycée sans avoir le niveau requis ni la motivation nécessaire.
  • D’une manière générale, il faut revaloriser nos diplômes.
  • À quoi bon délivrer généreusement un diplôme qui ne prépare pas bien à l’université le futur étudiant ?
  • Les élèves qui n’ont manifestement pas le niveau nécessaire pour continuer de fréquenter une filière générale ne devraient-ils pas être orientés au plus tôt, bien avant l’entrée dans le secondaire, vers une filière professionnelle qui devrait servir non de déversoir pour élèves en difficulté, mais bien de voie d’excellence vers un métier, donc vers l’emploi ?
  • 

Pour voir les textes complets de l'intervention, cliquez sur lire la suite 

Lire la suite

mar.

25

oct.

2011

Assemblée Nationale : intervention en commission sur le budget de la Sécurité intérieure

  • Les mesures d'assouplissement du permis à points sont elles entrées en application?
  • Où en est la mise en place de panneaux pédagogiques signalant les radars?
  • Loi sur la classification des armes à feu (votée à l'unanimité): quand sera t- elle  présentée au vote du Sénat?


lun.

24

oct.

2011

Un succès pour la soirée débat avec Dominique TIAN : les fraudes sociales ne doivent pas être une fatalité

Les fraudes sociales ne doivent pas être une fatalité !

Dominique TIAN, député-maire du 6ème et 8ème arrondissement de Marseille, rapporteur de la Mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale était l’invité de cette soirée débat à Eaubonne organisée par Claude Bodin et Georges Mothron, députés du Val d’Oise.

 

Devant un public attentif et réactif venu en nombre,, Dominique TIAN a exposé les multiples dérives de notre système de sécurité sociale mises en lumière par les travaux de la mission parlementaire (travail illégal, faux numéros de sécurité sociale, fausses cartes vitales, fausses déclarations de retraite, de conditions de ressources, prestations CMU détournées…) et les solutions proposées et adoptées ensuite par le gouvernement pour renforcer la lutte contre la fraude. Le député a évoqué également les différents amendements proposés actuellement au débat de la loi de financement de la sécurité sociale.

 

Plus de 450 millions d’€ par an - fraude détectée et expertisée par la Cour des Comptes- sont versés aux travailleurs illégaux (185 M€), aux fraudeurs aux arrêts maladie ( 156M€), aux prestations familiales ( 90 M€) et sociales( 26M€). Dominique TIAN estime que la fraude sociale représente 20 milliards d’€.

 

Dans un contexte de dégradation des comptes sociaux, la prise de conscience de la nécessité d’une action menée transversalement et coordonnée entre les différentes administrations est devenue aujourd’hui une priorité. Croisement de fichiers, prise en compte de redéfinition de critères , vérification des données , modification du mode de gouvernance des administrations sont autant de moyens à mettre en œuvre et de pistes de réflexions à engager.

 

Les parlementaires qui ont pris cette initiative entendent bien la poursuivre et concourir à la réduction des dépenses de l’Etat

 

lire le rapport sur le site de l'Assemblée Nationale

 

ven.

21

oct.

2011

Claude Bodin remet la médaille de chevalier dans l'Ordre du mérite à Monsieur Alain Mazurier, président de la MJC d'Ermont

ven.

21

oct.

2011

Ermont, installation du Conseil municipal Enfants et Conseil municipal Jeunes avec Madame Jeannette Bougrab, Secrétaire d'Etat

Claude Bodin a participé vendredi 21 octobre à Ermont à l'installation du Conseil municipal Enfants et du Conseil municipal Jeunes en présence de Madame Jeannette Bougrab, Secrétaire d'Etat, de Monsieur Hugues Portelli , sénateur maire d'Ermont et de son Conseil municipal

mer.

19

oct.

2011

Président du groupe d'amitié France-Estonie, Claude Bodin reçoit une délégation de parlementaires Estoniens

Les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale ont pour but premier de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale.

Leur agrément par le Bureau de l’Assemblée est obligatoire et soumis à conditions.

La principale activité des groupes d’amitié est l’organisation de missions auprès du Parlement homologue et de réceptions de délégations parlementaires étrangères.

Ces missions et réceptions doivent avoir été préalablement autorisées par le Bureau de l’Assemblée nationale, qui fixe leur programme annuel.

Les groupes d’amitié peuvent également recevoir des personnalités étrangères et servir de point d’appui à des actions de coopération interparlementaire ou de coopération décentralisée.

Claude Bodin est président du groupe d'amitié France-Estonie, membre des groupes d'amitié France-Maroc, France-Liban, France Serbie.

lun.

10

oct.

2011

Crise économique : La France résiste dans la tempête

Au printemps 2011, avec une croissance retrouvée de 1% au premier trimestre, la France était repartie sur une dynamique positive. Hélas, entre temps, la crise a refait son apparition, avec en point d’orgue la dégradation de la note américaine en plein été.

La France, dans cet environnement mondialisé, ne peut faire de miracles.

Néanmoins, grâce aux réformes menées depuis 2007, nous pouvons résister à la crise de 2011 comme nous avons passé celle de 2008.

 

Mieux encore, si pendant ce quinquennat cinq crises majeures (économique, financière, sociale, environnementale et géopolitique) se sont abattues sur notre pays et sur le monde, les grands engagements de notre majorité sont pourtant tenus.

 

Dans ce contexte particulièrement difficile et tendu, Nicolas Sarkozy, avec le soutien de notre majorité, a démontré toutes ses qualités d’homme d’Etat et sa capacité à affronter ces crises en fédérant autour de lui par des réponses concrètes et appropriées aux niveaux international, européen ou français.

Le Président de la République, en lien avec le Parlement et l’UMP, a mené à bien des réformes auparavant considérées comme impossibles : sauvetage de notre système de retraites, service minimum dans les transports, modernisation des universités, Grenelle de l’environnement…

 

Notre majorité a su rester soudée face aux crises systémiques majeures qui ont touché notre pays.

Nous avons toujours été au rendez-vous de l’action, tout d’abord en initiant le changement dès les premiers mois de 2007, ensuite en limitant les effets de la crise, enfin en accompagnant la reprise économique.

 

Continuons sur cette voie, derrière le Président de la République et le Gouvernement

 

mar.

04

oct.

2011

Un été brûlant

Il est de tradition de parler de trêve estivale, mais cet été 2011 a fait l’exception, non seulement parce que le soleil s’est fait rare, mais surtout parce que nous l’avons vécu au rythme de trois événements forts.

Le premier : les émeutes en Grande-Bretagne.

Au-delà de leur violence et de leur soudaineté, il faut noter que c’est l’échec d’un modèle multiculturel et communautariste britannique, trop souvent cité en exemple.

C’est bien la preuve que, nulle part en Europe, face à une pression migratoire qui va croissante, nous n’avons pas trouvé les solutions pour l’accueil de nouveaux immigrants ou l’intégration des jeunes d’origine étrangère. Le débat est rouvert, il le restera certainement tout au long de 2012.

Le second : la chute de Kadhafi en Lybie

On nous prédisait l’enlisement dans le bourbier libyen, certains raillaient l’inconscience du Président de la République ayant lancé la France dans cette aventure ; bien au contraire, une fois de plus comme pendant la crise en Géorgie, comme pendant le krach de 2008, Nicolas Sarkozy a pris l’initiative et a su convaincre nos partenaires qu’il fallait arrêter d’être spectateurs pour devenir acteurs.

A chaque fois, il a pris des risques, à chaque fois il a réussi, c’est ainsi qu’il participe à la réhabilitation de l’action politique.

Le troisième : le retour de la crise financière

La dégradation de la note américaine a été un véritable coup de tonnerre et un double symbole : d’une part de l’émancipation presque totale du monde financier de l’autorité politique, même si c’est celle de la première puissance du monde. D’autre part, la prise de pouvoir de la Chine comme la vraie grande puissance mondiale, celle qui tient les autres sous le joug de sa masse financière et économique.

 

Trois événements, trois révolutions, trois signaux forts dans un monde en pleine ébullition.

Dans ce contexte troublé, à l’heure où les Français devront choisir celui qui conduira leurs destinées pour les cinq années à venir, y a-t-il un autre choix que celui qui a conduit pendant cinq ans la politique de réformes dont la France avait besoin ?

Celui qui a tenu ferme la barre du navire pendant la tempête.

 

 

mar.

04

oct.

2011

Mon travail de député vu par la presse

Le Parisien du 4 octobre 2011: Pour agrandir l'image cliquez dessus

 

Lire également l'Echo régional du 30 septembre en le téléchargeant

Echo régional du 30 septembre 2011
Echo régional du 30 septembre2011.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

lun.

03

oct.

2011

Président du groupe d'amitié France - Estonie

Riigikogu (Parlement) /Tallin-Estonie
Riigikogu (Parlement) /Tallin-Estonie

Suite à la nomination d'Edouard Courtial au gouvernement, Claude Bodin qui était vice président, devient président du groupe d'amitié France Estonie.

A ce titre, il recevra une délégation de parlementaires du 17 au 22 octobre.

 

L’Estonie fait partie des trois états baltes avec la Lituanie et la Lettonie. Avec 1.3 million d’habitants, le pays a connu depuis son retour à l’indépendance, après cinquante ans d’occupation soviétique, une forte croissance économique avec  la reconversion de son industrie et la modernisation de ses infrastructures. En 2008, la crise économique le fait entrer en récession financière.

En mai 2004, le pays fait partie de l’Union européenne et le 1er juillet 2011 sa monnaie devient l’euro.

Le Riigikogu, est le parlement monocaméral de l’Estonie. 101 députés le composent et le vote est entièrement informatisé.

ven.

30

sept.

2011

Proposition de loi pour un couvre feu dans l'ensemble des aéroports français

Le développement du trafic aérien ne peut pas continuer à s'opérer au détriment de la qualité de vie des citoyens


Article 1er:

Aucun aéronef ne pourra ni atterrir entre 23h30 et 6h, heures locales d'arrivée sur l'aire de stationnement, ni décoller entre 23h 30 et 6h, heures locales de départ à l'aire de stationnement, sur les aéroports français.

 

Article 2

Aucun essai de moteurs ne pourra être effectué entre  22h et 6h, heures locales

Exposé des motifs
exposé des motifs.jpg
Image JPG 393.4 KB

mar.

27

sept.

2011

SÉNAT : LE PRÉSIDENT DOIT ÊTRE ISSU DE LA NOUVELLE MAJORITÉ

La gauche a gagné la bataille du Sénat. Que certains s'en réjouissent, et que d'autres -dont je fais partie- le regrettent ; c'est la réalité sortie des urnes dimanche.

Le président du Sénat doit bien évidemment être issu du groupe le plus important de la nouvelle majorité, donc, en l'occurrence, socialiste.

Toutes les manœuvres florentines qui aboutiraient à l'élection d'un président de droite seraient condamnables et contraires à l'éthique politique.

Laissons aux socialistes vald'oisiens ces tristes pratiques qui leur ont permis de gérer -avec la réussite que l'on connait.... - notre département pendant trois ans !

 

 

lun.

26

sept.

2011

SENATORIALES : UN MESSAGE A PRENDRE EN COMPTE

L'échec de la majorité présidentielle aux élections sénatoriales est bien évidemment la conséquence arithmétique des revers électoraux enregistrés lors des municipales de 2008, des régionales de 2010 et des cantonales de 2011. 

Les nouveaux grands électeurs de gauche issus de ces scrutins ont, quoi de plus normal, largement contribué à la victoire de leur camp ce dimanche.

 

Mais il serait réducteur, voir suicidaire de se contenter de cette seule analyse.

 

La réforme des collectivités territoriales, incontestablement indispensable pour réduire le « 1000 feuilles » administratif que connaît notre pays, notamment dans l'enchevêtrement des compétences « départements-régions », génère une dérive des dépenses publiques que la situation actuelle contraint à réduire. 

 

Les élus locaux, dans leur grande majorité, forts de leur expérience quotidienne, sont les premiers à le constater et à le dénoncer.

 

Ils ont conscience que ce constat exige une redéfinition claire des compétences entre les départements et les régions, ainsi que que la création d'un nouvel élu le « conseiller territorial », remplaçant à la fois conseiller général et le conseiller régional, mieux ancré dans la réalité de son territoire et ayant une vision plus globale des enjeux régionaux.

 

Le rejet, maintes fois exprimé, au cours de la campagne sénatoriale, par des élus de tous bords, porte sur le regroupement des communes au sein de nouvelles intercommunalités.

 

Bien qu'ils ne soient pas spontanément allergiques à cette réforme, les élus locaux ne comprennent pas qu'elle puisse s'appliquer « à marche forcée » au détriment parfois de l'intérêt général ou des réalités locales.

 

Ce 25 septembre, le message venu du fond de nos terroirs a été clair, il est de notre devoir d'en tirer toutes les conséquences afin qu'il ne se perpétue à plus grande échelle encore, dans quelques mois. 

 

Pour cela, entre autres, il serait plus que judicieux que le gouvernement décide un moratoire d'un an sur ce dossier des intercommunalités afin de donner le temps d'une véritable concertation entre tous les acteurs territoriaux.

 

STATU QUO EN VAL D'OISE :

Malgré le gain de plusieurs grandes villes lors des élections municipales de 2008 la gauche ne fait pas de percée dans notre département.

Le rapport de force reste identique avec 3 sénateurs pour la gauche (Mme Dominique Gillot, MM Alain Richard, Robert Hue) et 2 sénateurs pour l'UMP (MM   Hugues Portelli et Francis DELATTRE).

 

 

 

sam.

24

sept.

2011

24 septembre, Claude Bodin participe à la manifestation contre les nuisances aériennes organisée par l'ADVOCNAR

A l'initiative de l'ADVOCNAR, 400 personnes , dont de nombreux élus, s'étaient rassemblées au Trocadéro samedi 24 septembre pour manifester contre les nuisances aériennes.

Claude Bodin défend ici sa propsition de loi pour un couvre feu à l'aéroport Charles de Gaulle.

Merci à Françoise Nordmann pour ses photos

ven.

23

sept.

2011

Le Grand Jury, dimanche 25 septembre, RTL, Le figaro,LCI: Claude Bodin accompagne Valérie Pécresse

Valérie Pécresse, invitée du Grand Jury, dimanche  à 18.30 émission  RTL, le figaro, LCI accompagnée par Claude Bodin

ven.

23

sept.

2011

Lycées: une situation alarmante

Promesses de 2004 , toujours pas tenues en 2011!

www.ump-iledefrance.fr

 

 

A4-rentree-lycees-2011.pdf
Document Adobe Acrobat 371.8 KB

jeu.

22

sept.

2011

Proposition de loi pour un couvre feu dans l'ensemble des aéroports français

mer.

14

sept.

2011

Audition, ouverte à la presse, de M. Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration, dans le cadre

 Question de Claude Bodin.

Un des dispositifs que nous avons adoptés dans le cadre de la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI) permet désormais de s’engager dans la réserve civile de la police nationale sans en être un retraité : tous les citoyens âgés de 18 à 65 ans sont potentiellement concernés. Pouvez-vous nous indiquer comment le nouveau dispositif se met en place, et quelles sont les tâches dévolues aux réservistes ?


Lire la suite

mer.

07

sept.

2011

Hôpital d'Eaubonne: Claude Bodin remet à Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé le dossier des urgences chirurgicales de nuit

31 mars 2011,Claude Bodin attirait l'attention du ministre sur la situation des urgences chirurgicales de nuit à l'hôpital d'Eaubonne.

7 septembre ; Claude Bodin remet à  Xavier Bertrand le dossier

lun.

05

sept.

2011

Contre les vols de nuit: Claude BODIN dépose une proposition de loi.

Environ 160 vols de nuit sur l'aéroport Roissy Charles de Gaulle alors qu'n couvre-feu à partir de 23h a été instauré sur l'aéroport d'Orly en 1968,

les habitants de la région Ile de France demandent aux pouvoirs publics de trouver un équilibre acceptable sur l'ensemble des plates-formes de l'Ile de France

Les élus riverains et associations se mobilisent une nouvelle fois pour demander une réduction significative des vols de nuit entre 22h et 6 h .

 

Pour marquer son soutien actif à cette manifestation, Claude BODIN déposera dans les prochains jours une proposition de loi pour l'interdiction des vols d'aéronefs de 22h à 6h.

Il appelle à  participer au rassemblement organisé par l'ADVOCNAR le samedi 24 septembre, à 10h, au Trocadéro

mar.

23

août

2011

Travail parlementaire de janvier à juillet 2011

lun.

22

août

2011

Reprise des permanences

Je vous souhaite une bonne rentrée et vous informe que je reprends des septembre les permanences dans les communes. Retrouvez le planning  sur ma page Contact en cliquant sur ce lien:

http://www.claudebodin.fr/contact/mes-permanences/

 

Vous pouvez également prendre rendez vous auprès de mes collaboratrices.

A bientôt

Claude Bodin

mer.

20

juil.

2011

Oui au maintien de la CPAM sur Eaubonne

C’est avec étonnement que Claude Bodin a pris connaissance, par voie de presse, de la volonté de la Direction de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Val d’Oise de fermer le site d’Eaubonne.

Inquiet des répercussions qu’une telle décision aurait sur la continuité de l’accueil des administrés, pour tous ceux qui rencontrent des difficultés pour se déplacer sur le site ouvert ou qui ne possèdent pas les équipements électroniques nécessaires à la consultation de leur situation et au suivi de leurs dossiers, Claude Bodin a manifesté son opposition à ce projet au directeur de la CPAM du Val d’Oise, et a alerté Xavier BERTRAND, Ministre du Travail de l’Emploi et de la Santé, sur cette situation.

 

lun.

18

juil.

2011

Forêt de Montmorency: une décision de bon sens. L'ONF stoppe les coupes "rases" et à "blanc" pour un an

C’est une victoire pour les élus et les riverains de la forêt de Montmorency qui s’étaient fortement mobilisés contre la politique de l’ONF en forêt de Montmorency.

Le directeur territorial de l’ONF a confirmé le 5 juillet « qu’aucune coupe rase, ou coupe à blanc », ne sera réalisée sur de grandes parcelles durant la session 2011/2012… »

Claude BODIN se félicite de cette décision car il fut l’un des premiers élus à être intervenu dans ce domaine.

Il a ainsi alerté Bruno LEMAIRE, Ministre de l’Agriculture dont dépend l’ONF, en octobre 2010 sur la politique de gestion des massifs forestiers en région parisienne ; Il a réitéré ces préoccupations lors d’une question orale à l’Assemblée Nationale le 31 mars 2011, puis en écrivant à Hervé Gaymard, président de l’ONF, le 18 mai dernier.

Pour Claude BODIN, cette première avancée n’est pas insignifiante, mais il est nécessaire que l’ensemble des acteurs locaux, élus, associations, riverains, restent vigilants et mobilisés pour l’avenir.

 

mar.

05

juil.

2011

Avec Jean François COPE et Valérie PECRESSE, inauguration de la permanence départementale UMP à Ermont

Nous allons gagner parce que les français ont eu la preuve que, dans la tempête, Nicolas Sarkozy était le seul capable de tenir la barre du navire France avec fermeté.

 

Lire toute mon intervention.

Lire la suite

mar.

05

juil.

2011

Courage et bon sens

Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, le gouvernement et les députés de la majorité présidentielle ont mis en œuvre de nombreuses réformes de fond visant à transformer et moderniser notre pays.

La brutale crise financière de 2008 et la terrible dépression qui a suivi ont retardé les effets de ces réformes en obligeant les Français à prolonger encore plus leurs efforts.

Pourtant, depuis le début de l’année, nous commençons à percevoir les signes d’un retournement de situation.

Une croissance du PIB de 2% annoncée pour cette année (estimations FMI et INSEE), une légère baisse du chômage depuis le début de l’année, même si elle reste encore fragile, une stabilisation du moral des ménages, sont des indicateurs probants d’une reprise de la confiance.

Il n’est donc pas surprenant que, face à un parti socialiste empêtré dans ses contradictions et tiraillé par ses luttes intestines, l’indice de confiance du Président de la République et celui du gouvernement amorcent une remontée régulière.

Les Français commencent à prendre conscience que le bénéfice des efforts qu’ils ont consentis pendant ces années de crise ne doit pas être dilapidé par une gauche jamais avare de promesses impossibles à financer.

Rien n’est encore gagné, tout reste ouvert, y compris la victoire de nos couleurs en 2012, la victoire du courage et du bon sens.

 

 

lun.

27

juin

2011

Dimanche 26 juin : C'était la fête de la Circo

mer.

15

juin

2011

Le député du jour

Emission de la Chaine Parlementaire

jeu.

09

juin

2011

Discussion générale : Ouverture du mariage aux couples de même sexe, intervention de Claude Bodin.

La reconnaissance légale du mariage homosexuel bouleverserait à l’évidence dangereusement les structures fondamentales de notre société.

Derrière la légalisation du mariage homosexuel se dessine un autre débat : celui de la légitimité de l’homoparentalité avec l’adoption d’enfants par des adultes de même sexe, ou bien le recours à des mères porteuses à l’étranger.

  Cliquez ici pour voir le texte complet de l'intervention

 

La vidéo : 

 

 


mer.

08

juin

2011

Plus de 75 députés UMP, NC et PS invitent fermement le directeur général d'Air France à faire le choix naturel et légitime de l'européen Airbus.

Air France-KLM a lancé, il y a un an, un appel d’offres pour 100 avions long-courrier afin de renouveler une partie de sa flotte. La décision finale est attendue prochainement.

Cette campagne constitue un enjeu majeur pour Airbus et permettrait, en cas de succès, de consolider le programme A 350 face au B 787.

Mais Air France entretient une relation étrange et privilégiée avec Boeing : Air France a été la compagnie de lancement du B777-300ER et sa flotte long-courrier est composée de Boeing à plus de 70%. Un pourcentage aussi élevé est profondément choquant pour la compagnie d’un des Etats fondateurs du programme Airbus ; il l’est encore plus si on le compare avec celui de Lufthansa (40% seulement de long-courriers Boeing) et avec celui d’Iberia (aucun long-courrier Boeing), tandis qu'à l'inverse United Airlines n'a acquis aucun Airbus et American Airlines 19% seulement.

Pour ce dossier, Air France semble continuer à favoriser Boeing qui affirme que le programme 787 implique un nombre significatif de sous-traitants français, ce qui est faux : leur participation est très réduite puisque leur part industrielle (hors moteurs) est inférieure à 10% alors qu’elle atteint 50% pour l’A 350.

Avec un coût de développement de 13 milliards d’euros, l’A 350 constitue un programme majeur pour l’Europe, notamment pour la France, que ce soit en terme d’emplois ou pour notre commerce extérieur.

Aussi, nous invitons fermement M. Pierre-Henri Gourgeon, Directeur Général d’Air France KLM, à faire le choix naturel et légitime de la filière aéronautique européenne et de l’exprimer dès le salon du Bourget, afin que le vote, prévu en juillet prochain, des actionnaires du groupe, confirmant ou non son mandat, soit éclairé par sa décision.

 

Par MM. Bernard Carayon, Jean-Pierre Abelin, Jean-Paul Anciaux, Alfred Almont, Mme Brigitte Barèges, MM. Patrick Balkany, Patrick Beaudouin, Roland Blum, Claude Bodin, Philippe Boennec, Mme Chantal Bourragué, Yves Bur, MM. Olivier Carré, Yves Censi, Jean-Louis Christ, Jean-Michel Couve, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Rémi Delatte, Yves Deniaud, Bernard Depierre, Michel Diefenbacher, David Douiet, Mme Cécile Dumoulin, MM. Jean-Pierre Dupont, Raymond Durand, Paul Durieu, Daniel Fasquelle, Nicolas Forissier, Mme Marie-Louise Fort, MM. Jean-Michel Fourgous, Alain Gest, Jean-Pierre Giran, Didier Gonzales, Philippe Goujon, Michel Grall, François Grosdidier, Mme Pascale Gruny, MM. Didier Julia, Jacques Kossowski, Jérôme Lambert, Marc Le Fur, Gérard Lorgeoux, Daniel Mach, Richard Mallié, Jean-François Mancel, Alain Marc, Jean-Pierre Marcon, Jean-Claude Mathis, Jean-Philippe Maurer Gérard Menuel, Damien Meslot, Georges Mothron, Alain Moyne-Bressand, Jacques Myard, Jean-Marc Nesme, Yanick Paternotte, Étienne Pinte, Henri Plagnol, Mme Sophie Primas, MM. Didier Quentin, Frédéric Reiss, Jacques Remiller, Bernard Reynès, Jean-Marc Roubaud, André Schneider, Jean-Pierre Schosteck, Éric Straumann, Guy Teissier, Michel Terrot, Mme Marie-Hélène Thoraval, MM. Dominique Tian, Alfred Trassy-Paillogues, Christian Vanneste, Philippe Vitel, Michel Voisin.

 

jeu.

26

mai

2011

Garder le cap

Le chiffre de la croissance de l’économie française, +1% au premier trimestre, le meilleur depuis 2006, est le signe fort d’un pays qui repart de l’avant, après la crise économique et financière mondiale que nous subissons depuis 2008.

Malgré cette crise, dont les effets ont été atténués grâce aux initiatives internationales du Président de la République et au plan de relance mis en œuvre par le gouvernement, notre pays a avancé durant ces quatre dernières années : grâce au travail de chacun, la France s’est modernisée et notre appareil productif s’est transformé.

Le programme courageux de réformes annoncé en 2007 par Nicolas Sarkozy a été tenu, malgré la conjoncture difficile et en dépit des oppositions nombreuses : la réforme des universités, le démantèlement des 35 h, l’instauration d’un service minimum, la réforme de la carte judiciaire, la réduction du nombre de fonctionnaires, la réforme des retraites qu’aucun gouvernement n’avait osé mener à son terme, tout cela a été réalisé et permet aujourd’hui, grâce à l’assainissement de la situation, de regarder l’avenir avec optimisme.

 

Dans ce contexte exceptionnellement tendu, comme nous n’en avions jamais connu depuis la crise de 1929, qui d’autre que Nicolas Sarkozy et le gouvernement Fillon aurait pu faire mieux et proposer des solutions alternatives ?

C’est pourquoi j’ai la conviction que cette dernière année avant l’échéance présidentielle va être pour les Français celle de la révélation et des certitudes : révélation qu’au plus dur de la tempête, il y avait un vrai capitaine à la barre du navire ; certitudes qu’il ne faudrait pas effacer tout le travail qui a été fait grâce aux efforts de tous en confiant les destinées du pays à une gauche capable de briser en quelques mois le cercle vertueux dans lequel nous nous sommes engagés.

Dans un système mondialisé, dans une économie où nos intérêts sont liés à ceux de l’Union Européenne, la France ne s’en remettrait pas.

Face à une gauche empêtrée dans ses contradictions et qui va se déchirer sous la pression de ses courants, il faut plus que jamais garder le cap.

 

 

 

mer.

25

mai

2011

Retour sur la visite de la GTA Roissy (article du 28 avril)

Le diaporama

ven.

20

mai

2011

SECURITE ROUTIERE : TROP C'EST TROP !

Avec le collectif de la droite populaire, Claude Bodin est tout à fait d'accord avec le gouvernement pour continuer à faire diminuer le nombre de morts et de blessés sur les routes de France. C'est la raison pour laquelle il s'opposera à la suppression des panneaux indiquant les radars fixes.

Lire la suite

jeu.

12

mai

2011

LCP

Politique matin: Faut il légaliser le Canabis?

Petit déjeuner politique avec Claude Bodin

L'émission

mer.

11

mai

2011

Le Monde.fr: "Sécurité routière: ces députés qui pensent qu'on en fait trop"

Lors du vote de la loi Loppsi 2, en février, quelques parlementaires ont obtenu un net allègement des contraintes du système de permis à points

Lire l'article

mer.

11

mai

2011

Transports sur la ligne H: devant les difficultés, demande de création d'une commission d'enquête

 

Valérie Pécresse demande l’ouverture d’une commission d’enquête sur la ligne H du Transilien, l’indemnisation des usagers

et l’audition par le STIF du président de Bombardier France

Valérie Pécresse, présidente du groupe Majorité Présidentielle au Conseil régional d’Ile-de-France et les administrateurs de la Majorité Présidentielle ont déposé un vœu afin que le STIF s’engage, lors de son conseil d’administration du 11 mai prochain, à créer une commission d’enquête pour faire toute la lumière sur les difficultés rencontrées par les usagers depuis l’entrée en service du Francilien sur la ligne H du Transilien.

 

Les défaillances répétées du Francilien, le nouveau train mis en service à la hâte par Jean-Paul Huchon avant les élections régionales de 2010, ont suscité l’exaspération légitime des voyageurs de la ligne H, confrontés à des pannes et à des retards en série.

 

Face à cette situation catastrophique pour les usagers, Valérie Pécresse s’était déplacée à Groslay et avait demandé, dès le 14 mars dernier, la mise en place d’un véritable plan d’urgence que Jean-Paul Huchon a en partie repris à son compte.

 

Ce plan prévoyait notamment le maintien des anciens trains circulant sur la ligne dans l’attente des nouvelles rames afin de maintenir l’offre de transports pour les usagers, un programme sérieux de fiabilisation du Francilien et des mesures d’indemnisation des usagers pour les préjudices importants qu’ils ont eu à subir du fait de cette situation (retards sur les lieux de travail ou à des examens).

En dépit de l’exaspération des usagers, Jean-Paul Huchon n’a toujours pas souhaité inscrire cette question à l’ordre du jour du conseil du STIF.

Face à cette inertie, et pour répondre aux attentes des usagers, Valérie Pécresse et les élus de la majorité présidentielle réclament une nouvelle fois l’audition du président de Bombardier France par les administrateurs du STIF, la création d’une commission d’enquête visant à faire toute la lumière sur les dysfonctionnements intervenus, à déterminer précisément la responsabilité du STIF dans cette affaire et à apporter les réponses pour éviter qu’une telle situation se reproduise à l’avenir.

Enfin, ils souhaitent que le STIF envisage au plus vite les mesures d’indemnisation des usagers pour les désagréments et préjudices subis.

 

ven.

06

mai

2011

Mai 2007 - Mai 2011 : Quatre ans d'action avec Nicolas Sarkozy au service de la France et des Français

jeu.

05

mai

2011

Intervention dans la discussion générale: nombre de conseillers territoriaux dans les départements et les régions



 

"Ce texte constitue l’aboutissement opportun d’une réflexion sur l’indispensable réforme de l’organisation territoriale de la France..."

lire mon intervention

mer.

04

mai

2011

Pour sauver le Telethon, grande cause nationale, 150 parlementaires s'engagent

lun.

02

mai

2011

des ressources et de la créativité à revendre!

J’ai eu la chance et le plaisir d’être le seul parlementaire à accompagner le 11 avril à Madrid le secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur Pierre Lellouche (cf. Article précédent « So french, So good »).

 

Dans le cadre du Salon International Club des Gourmets, nous avons inauguré le Pavillon France qui regroupait 35 exposants français, avec les plus beaux fleurons de la gastronomie nationale.

C’est une vraie fierté de défendre les couleurs à l’étranger de cette gastronomie, reconnue patrimoine culturel immatériel de l’humanité auprès de l’UNESCO.

 

Celle-ci est le fer de lance de notre industrie agro-alimentaire, dont les bons résultats à l’exportation tirent la croissance en France : sur les deux premiers mois de 2011, l’excédent cumulé à l’exportation est de 1,6 milliards d’euros, soit une augmentation de 60% par rapport à la même période de 2010.

 

Il y a l’agro-alimentaire, mais aussi l’aéronautique, le nucléaire, le tourisme, l’automobile, autant de secteurs dans lesquels la France tient sa place et toute sa place.

Il est rassurant de penser que l’industrie française – pourtant si décriée chez nous – reste un élément moteur de notre croissance, qui s’est établi à 0,8% sur les trois premiers mois de 2011.

Si cette tendance est confirmée, les 2% de hausse du PIB sont possibles pour cette année, ce qui devrait entraîner un recul significatif du chômage.

 

Je constate aussi le travail remarquable et pas suffisamment reconnu que font les PME en France pour se développer et créer de l’emploi.

 

Et au-delà, je veux saluer la formidable réussite de l’auto-entreprenariat : entre 2008 et 2010, plus d’1,5 million d’entreprises ont vu le jour, employant aujourd’hui près de deux millions de personnes.

Pour un vieux pays, que certains oiseaux de mauvais augure décrivent sur la pente déclinante, n’est-ce-pas le plus beau symbole de nos ressources et de notre créativité ...à revendre !

 

sam.

30

avril

2011

Mobilisation pour la forêt

jeu.

28

avril

2011

Immersion au sein de la Gendarmerie du Transport Aérien

Claude BODIN a effectué les jeudi 27 et vendredi 28 avril un stage d'immersion à la Gendarmerie des Transports Aériens et découvert les coulisses de l'aéroport et l'extraodinaire travail accompli par la Gendarmerie.

 Au cours de ces journées, reçu par le lieutenant colonel Jean Luc LEFOUR, commandant du groupement GTA nord et le colonel Guy Patrick FONTENAILLE, commandant en second de la GTA , les  missions de police administrative, judicaire  et aéronautique lui ont été présentées.

La sûreté aéroportuaire est au coeur du métier de la GTA: contrôle et surveillance de la sûreté, emploi d'équipes cynophiles pour la détéction d'explosifs, élaboration de la réglementation de la sûrete...

L'activité judiciaire concerne le vol de bagages, les trafics divers, les escroqueries. La GTA est également saisie de la quasi totalité des enquêtes concernat les accidents aériens de l'aviation commerciale et générale. La GTA protège les points d'importance vitale  comme les tours de contrôle, les centres de la navigation aérienne.

Elle assure également la sécurité des vols et des rassemblements aéronautiques.

Claude BODIN remercie l'ensemble du personnel de leur accueil  et les félicite du travail accompli au service de la sûreté aéroportuaire et de la sécurité des utilisateurs des aéroports français

 

 

lun.

18

avril

2011

Déplacement en Corse

Une quinzaine de parlementaires de la majorité étaient en région bastiaise à l'invitation du député-maire de Biguglia, Sauveur Gandolfi-Scheit. Vendredi, ils étaient rassemblés à Biguglia pour un apéritif républicain et une soirée corse.

 

lire l'article dans

lun.

11

avril

2011

So French, So Good: déplacement à Madrid avec Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat chargé du Commerce Extérieur

  Claude Bodin accompagne le secrétaire d'Etat chargé du Commerce Extérieur qui inaugure  le Pavillon France à l'occasion du Salon International des Gourmets, au Parc des Expositions de Madrid ( IFEMA)

35 exposants français sont réunis. Ubifrance, Sopexa et la Chambre de Commerce et d'industrie franco -espagnole ont uni leurs efforts pour présenter aux principaux professionnels espagnols de la gastronomie et de la restauration, une large gamme de produits français.

 

 

 

Lire la suite

jeu.

07

avril

2011

Rapport de loi sur la prolongation d'un an du Mandat des Conseillers de l'Assemblée des Français à l'Etranger.

Consulter le rapport : Cliquez
Consulter le rapport : Cliquez

 

 

 

 

Rallongez le mandat des conseillers de l'assemblée des Français de l'étranger : l'objectif est double,  gérer le calendrier électoral, rendre plus lisible l'élection...

Cliquez ici pour accéder au texte de mon intervention.

mar.

05

avril

2011

Garde à vue, intervention dans la discussion générale du projet de loi

J’exprimerai donc à nouveau de profondes réserves à l’égard des dispositions qu’il contient.

Nous voici en effet dans le cadre d’une réforme contrainte, le Parlement devant légiférer en urgence dans un domaine qui représente un enjeu fondamental en termes de libertés publiques et de sécurité. Il nous est ainsi demandé de greffer certaines règles relevant d’un système accusatoire à l’anglo-saxonne sur la procédure inquisitoire qui s’applique en France, ce qui, à l’évidence, ne se fera pas sans rompre un équilibre déjà fragile

lire mon intervention

 


garde a vue avril 11

jeu.

31

mars

2011

La gestion du massif forestier de Montmorency

Claude BODIN, député du Val d'Oise, interroge ce jeudi 31 mars,  le ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire sur la gestion du massif forestier de Montmorency dans le Val-d’Oise.

Lire la suite

mer.

30

mars

2011

Saint Prix, rencontre avec le centre social de la Fraternité Saint Jean, visite des jardins de la biodiversité

lun.

28

mars

2011

Au service des Français

Un grand coup de chapeau aux électeurs du Val d’Oise qui ont fait basculer dimanche le Conseil général de la gauche vers la droite.

Au-delà de la satisfaction d’être le seul département repris à la gauche, le fait d’avoir gagné les cantons de Franconville, d’Argenteuil et de Sannois est une excellente nouvelle, porteuse d’avenir pour notre vallée de Montmorency.

 

Plus préoccupant est le niveau d’abstention record qui a caractérisé ce scrutin cantonal. Le peu de lisibilité des enjeux y est certainement pour quelque chose, mais il faut y voir aussi le décalage croissant entre le discours de la classe politique et les préoccupations quotidiennes de nos concitoyens.

Les résultats du premier tour, où l'on a constaté l'émergence d'un fort vote protestataire, démontrent la lassitude des Français à l'égard des jeux politiciens.

 

En effet, pendant que les uns se répandent dans les médias sur la vraie/fausse candidature de DSK ou sur le pseudo front républicain, nos compatriotes s’interrogent sur leur avenir et sur celui de leurs enfants, ou, tout simplement, sur la difficulté de payer leur loyer chaque mois.

 

Et pourtant, à l’Assemblée, à l’écart de ce brouhaha superficiel, les députés de la majorité travaillent pour faire avancer les réformes, petites et grandes.

Car au-delà des textes médiatiques, comme ceux de la justice ou des retraites, les parlementaires de la majorité sont sollicités quotidiennement pour apporter des réponses concrètes aux difficultés que rencontrent les Français pour vivre, travailler, élever leurs enfants, circuler ou se loger.

Notre rôle en tant que représentants du peuple est de savoir être à l’écoute de ces besoins, de traiter les dossiers et de faciliter les solutions par un travail de simplification législative et réglementaire.

 

Loin des querelles de chapelles et des petites phrases assassines, voilà les questions que traitent vos députés dans le quotidien de leur mandat au service des Français.

 

 

 

 

 

 

lun.

14

mars

2011

300 policiers supplémentaires pour la sécurité

Je salue la décision du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, d’affecter 300 policiers supplémentaires au service régional de la police des transports en Ile-de-France.
Cette mesure qui répond à une demande forte des Franciliens permettra l’amélioration de la sécurité des usagers dans les transports d’Ile-de-France.
J'espère que les présidents de la SNCF et de la RATP répondront favorablement à la proposition du ministre de l’Intérieur visant à accompagner l’effort du Gouvernement en la matière.
La sécurité dans les transports est une préoccupation majeure pour les élus du groupe Majorité Présidentielle mais aussi l’affaire de tous.
Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire de conjuguer les efforts de l’Etat et de la région Ile-de-France en matière de sécurité dans les transports.
Cela passe par la mise en place d’un véritable pacte sécurité Etat-Région. La région doit devenir un partenaire à part entière de l’Etat, en définissant avec lui une véritable stratégie pour la région capitale et en particulier dans les transports en commun.

mer.

09

mars

2011

Claude Bodin interroge le gouvernement sur la situation des contractuels dans la fonction publique

M. le président. La parole est à M. Claude Bodin, pour le groupe de l’Union pour un mouvement populaire.

M. Claude Bodin. Monsieur le président, mes chers collègues, ma question s’adresse à M. Georges Tron, secrétaire d’État chargé de la fonction publique.

Monsieur le secrétaire d’État, les agents contractuels représentent 16,5 % des effectifs de la fonction publique, soit environ 850 000 personnes sur un total de 5,2 millions d’agents. (« Allô ! Allô ! » sur les bancs du groupe SRC.)

Grâce à des compétences reconnues et à des spécialités pointues qui, bien souvent, ne sont pas encore incluses dans la nomenclature des filières de la fonction publique, ils apportent une contribution essentielle à la qualité du service public. ...Suite de l'article...

Lire la suite

mer.

09

mars

2011

Réponse de Georges TRON, secrétaire d'état à la fonction publique

M. le président. La parole est à M. Georges Tron, secrétaire d’État chargé de la fonction publique.

M. Georges Tron, secrétaire d’État chargé de la fonction publique. Je vous remercie, monsieur le député, de poser une question qui concerne tous les agents non titulaires de la fonction publique et dont je suis persuadé que, au-delà des traditionnels « Allô ! » qui viennent de retentir, elle peut aussi intéresser la gauche, même si celle-ci n’a pas voté la loi de 2005, qui était pourtant la première à s’attaquer à la précarité dans la fonction publique. (Applaudissements sur les bancs des groupes UMP et NC. – Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Je lui serais reconnaissant, cependant, d’écouter un peu ce que j’ai à dire sur le sujet. M. Sapin a été un très bon ministre de la fonction publique, mais, en ce qui concerne la lutte contre la précarité, nous n’avons pas vu grand-chose. (Mêmes mouvements.) ...Suite de l'article...

Lire la suite

mer.

09

mars

2011

Projet de loi sur la création du Défenseur des Droits: orateur du groupe UMP, je me félicite de l'adoption de ce texte

M. le président. L’ordre du jour appelle les explications de vote au nom des groupes et le vote par scrutin public sur l’ensemble des projets de loi organique et ordinaire, relatifs au Défenseur des droits (nos 3143, 3153, 3144, 3154)

M. le président. Dans les explications de vote, la parole est à M. Claude Bodin, pour le groupe UMP.

M. Claude Bodin. Monsieur le président, monsieur le ministre chargé des relations avec le Parlement, mes chers collègues, nous nous apprêtons à voter deux textes d’une grande importance, puisqu’il s’agit d’instituer une entité unique chargée de défendre les droits de nos concitoyens. En effet, la multiplication actuelle des autorités administratives nuit tant à leur visibilité qu’à leur efficacité. Il était nécessaire d’y remédier. ...Suite de l'article... 

Lire la suite

mer.

23

févr.

2011

Billet d'humeur

Les dirigeants du PS n’ont-ils rien d’autre à nous opposer et à proposer aux Français que des insultes nauséabondes et indignes ?

Une nouvelle étape dans la bassesse a été franchie avec l’affiche du Mouvement des Jeunes Socialistes qui détourne honteusement une photo dans l’unique but d’assimiler Nicolas Sarkozy à Adolf Hitler, et ceux qui soutiennent le Président de la République aux nazis !

Je dénonce cette dérive malsaine et dangereuse qui consiste à constamment faire l’amalgame entre nos propositions, nos élus, le Président de la République et le pétainisme ou le nazisme. C’est insultant pour le débat démocratique et républicain, pour notre pays et nos institutions et pour les familles des victimes de la barbarie nazie.

Avec Jean François  Copé , j’appelle solennellement Martine Aubry à dénoncer et à stopper immédiatement cette campagne. Plus largement   nous appelons le PS a quitter ce caniveau de l’insinuation scandaleuse sur le nazisme ou le pétainisme, pour revenir dans le débat républicain, dans l’échange d’idées ,dans la confrontation de projet.       

mer.

16

févr.

2011

Claude BODIN est nommé Secrétaire national de l'UMP chargé de la fonction publique hospitalière

Sur proposition de Jean-François COPÉ, Claude BODIN, député du Val d'Oise et conseiller régional d'Ile-de-France, a été nommé secrétaire national de l'UMP chargé de la fonction publique hospitalière.

 

C'est un domaine qu'il connaît bien ayant travaillé durant 17 ans à la direction des services financiers au sein de l'Assistance Publique- Hôpitaux de Paris, puis à l’Hôtel Dieu et au groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière.

 

Désignés par le bureau politique de l'UMP, les secrétaires nationaux ont pour mission de réfléchir sur les principaux domaines de la vie publique et assurent la dynamique quotidienne du Mouvement. Ils composent également le Comité d'orientation qui coordonne le projet politique de l'Union avec les assemblées parlementaires.

Ils sont désormais membres de plein droit du bureau politique qui se réunira dans sa configuration nouvelle dès mercredi prochain.

mer.

09

févr.

2011

Claude Bodin sur France Bleu : Sécurité routière et permis à points

Réécouter l'interview France Bleu du 9 février
francebleu-permispoint_2011-02-09.mp3
Fichier Audio MP3 1.6 MB

sam.

29

janv.

2011

29/01/11 Saint Leu la Forêt, Claude BODIN participe à la marche silencieuse en hommage à Mme Denise DELAUNAY, sauvagement assassinée

 Claude Bodin participe ce samedi matin 29 janvier 2011 à la marche silencieuse organisée en hommage à Mme Denise DELAUNAY, sauvagement assassinée le 20 décembre dernier.

ven.

28

janv.

2011

28.01.11 Ermont, retour sur la cérémonie des voeux du député

Les photos de la soirée où Claude BODIN a été salué pour son discours par plus de 500 personnes qui avaient répondu à son invitation

jeu.

27

janv.

2011

27/01/11, Claude BODIN participe à la confénce de presse de François BAROIN, ministre du Budget, sur le bilan des Douanes Françaises,

Claude Bodin était invité par François BAROIN, ministre du Budget, des Comptes Publics, de la fonction Publique et de la Réforme de l'Etat à assister à sa conférence de presse présentant le bilan des Douanes Françaises.

A la suite de celle ci , le ministre a procédé de façon symbolique à la destruction d'objets de contrefaçon saisis par les services des Douanes Françaises.

mer.

26

janv.

2011

26/01/11, Eaubonne,hôpital Simone Veil, Claude Bodin à l'inauguration du bâtiment Edouard Zarifian

Claude BODIN inaugure le bâtiment de psychiatrie adulte  Edouard ZARIFIAN  de l'hôpital Simone Veil.

 

 

 

Le discours de Mme LADOUCETTE, directrice de l'hôpital

mar.

25

janv.

2011

25/01/11 Contrôle des armes à feu, loi BODIN votée

Mardi 25 janvier en fin de soirée : examen de la proposition de loi de Claude Bodin, Bruno Le Roux et Jean-Luc Warsmann relative à l’établissement d’un contrôle des armes à feu moderne, simplifié et préventif. Adopté à l’unanimité de la commission des Lois, ce texte vise à traduire dans la loi les préconisations du rapport de la mission d’information sur les violences par armes à feu, qui a jugé nécessaire une profonde rénovation des dispositions encadrant l’acquisition et la détention des armes à feu. Face au constat de textes trop complexes et d’un encadrement insuffisamment dissuasif et proportionné, la proposition de loi fixe une nouvelle classification des armes, renforce les exigences requises pour en acquérir ou en détenir et rend plus systématique le prononcé de peines complémentaires

lire l'intégralité des débats

lun.

24

janv.

2011

25/01/11 PPL sur le contrôle des armes à feux, 1ère lecture

Pour un contrôle des armes à feu moderne, simplifié et préventif

L'organisation des travaux

 

 

 

mer.

19

janv.

2011

19/01/11, Garde à vue: Claude BODIN intervient dans la discussion générale du projet de loi

L’évolution des jurisprudences en matière de garde à vue nous impose aujourd’hui de légiférer dans l’urgence. Est-ce une bonne chose ? Je ne le pense pas. L’encadrement de la garde à vue se révèle en effet aujourd’hui insuffisant au regard de ce que sont devenus, en 2010, les standards constitutionnels et européens....Pour en savoir plus

mer.

19

janv.

2011

19/01/11, Réforme de la fiscalité : Concertation, débats et vote au printemps

 

Le Président de la République lors des vœux aux parlementaires le 12 janvier 2011: « ...la question qui est posée n'est pas technique, elle est profondément politique : pourrions-nous, pour une fois, en France prendre en compte les choix opérés par nos principaux concurrents et par nos principaux partenaires avant nous et parfois mieux que nous ? Doit-on, au nom d'une spécificité française à laquelle je crois par ailleurs, continuer à ignorer ce qui se passe non pas à l'autre bout du monde mais à notre frontière ? Doit-on interdire à la France de connaître les succès économiques et la compétitivité que connaissent certains de nos amis et de nos partenaires, au seul titre d'une spécificité que nous aurions définie d'une façon intangible ? La spécificité à laquelle je crois pour la France, c'est lorsqu'elle est dans les premiers, non pas lorsqu'elle est dans les derniers.

La question qui est donc posée -- qui sera posée par François BAROIN, également par Christine LAGARDE et par un groupe de parlementaires qu'a réuni le Premier Ministre sur la fiscalité du patrimoine -- nous permettra de faire des propositions dans un projet de loi de finances rectificatif dès le printemps prochain...

….Si la fiscalité pour la compétitivité de notre pays est un problème, alors il faut le traiter calmement, mais sans attendre, dans un esprit de justice et d'efficacité.... »

 

Les propositions faites d’envisager la taxation des éventuelles plus values sur les résidences principales pour compenser la suppression de l’ISF sont maladroites et inquiètent inutilement les classes moyennes.

Il serait paradoxal de supprimer un impôt qui touche les plus favorisés pour le faire supporter par ceux qui ont acquis laborieusement leur domicile. Il est surtout assez incongru de faire cette proposition le jour-même où le 1er Ministre lance officiellement le prêt à taux zéro (PTZ) pour encourager l’accès à la propriété.

Je serai particulièrement vigilant pour m’opposer à toute attaque fiscale qui viserait celles et ceux qui sont devenus propriétaires par leur travail

 

Claude BODIN

 

 

mar.

18

janv.

2011

18/01/11, Profanation des lieux de culte, 1ères auditions du groupe d'études

MISSION PARLEMENTAIRE SUR LA PROFANATION DES LIEUX DE CULTE
MISSION PARLEMENTAIRE SUR LA PROFANATION DES LIEUX DE CULTE

 

Claude BODIN , président du groupe d'études sur la profanation des lieux de culte procède aux premières auditions des représentants des cultes

- Mgr Michel DUBOST, évêque d’Evry

- M. Fouad ALAOUI, vice-président du Conseil français du Culte musulman

- M. Monsieur Slimane NADOUR, chargé de communication de la Grande Mos-quée de Paris ;

- M. Stéphane LAUZET, co-directeur du Conseil national des évangéliques de France ;

- M. Michel WECKEL, pasteur de Union des Eglises protestantes d'Alsace et de Lorraine ;

- M. David MESSAS, Grand Rabbin de Paris ;

- M. Marc KNOBEL, Chercheur au Conseil représentatif des institutions juives de France

- Monseigneur Nestor SIROTENKO, évêque titulaire du diocèse de Chersonèse et membre de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France ;

- M. Carol SABA, responsable de la communication de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France ;

- Mme Valérie SAMUELIAN, représentante de l’Eglise apostolique arménienne ;

- Mme Minh Tri VO, vice-président de l’Union bouddhiste de France

 

sam.

15

janv.

2011

15/01/11, Saint Prix, Claude BODIN assiste à la remise de la médaille militaire de M. Charles PIETRI

mar.

11

janv.

2011

11/01/11 Défenseur des droits: Claude BODIN porte parole du groupe UMP dans la discussion générale

...'" Cet article marque une grande étape dans le renforcement de la protection des droits et libertés dans notre pays.

En effet, le Défenseur des droits devra veiller « au respect des droits et libertés par les administrations, l’État les collectivités locales, les établissements publics ainsi que par tout organisme investi d’une mission de service public. »

Toute personne s’estimant lésée dans ses droits et ses libertés, dans le fonctionnement d’un service public, pourra saisir, directement et gratuitement, le Défenseur des droits...." En savoir plus

lun.

03

janv.

2011

Cérémonie des voeux 2011 de Claude Bodin, votre député

Je vous adresse tous mes voeux pour l'année 2011. Que celle -ci vous apporte santé, joies, bonheurs et réussite de vos projets.

 

Je vous recevrai avec plaisir lors de la présentation de mes voeux, le vendredi 28 janvier , à 19h 45 au théâtre Pierre Fresnay d' Ermont.

Cette cérémonie sera l'occasion de revenir sur mon engagement parlementaire en 2010, ainsi que sur les grands dossiers qui ont animé la circonscription au cours de l'année écoulée.

Vous êtes chaleureusement invités! A bientôt de vous rencontrer.

Lire la suite